Métiers
&
carrières

Nos chercheurs entrepreneurs sont fantastiques !

Par Marc Guiraud | le | Doctorat

Alors que se profile la 2e édition du concours i-PhD dédié aux fantastiques chercheurs entrepreneurs, Campus Matin vous présente deux start-up créées par deux d’entre eux, Théau Peronnin (Alice & Bob) et Oscar Tellez Sanchez (Nomad).

the-observatory-on-teide
the-observatory-on-teide

Pour aider à doubler le nombre de start-up Deeptech en France, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en partenariat avec Bpifrance, a lancé en 2019 le concours i-PhD.

Il s’agit de soutenir les jeunes docteurs souhaitant valoriser leurs travaux de recherche et de favoriser la création d’entreprises mettant en œuvre les fameuses innovations de rupture.

Parmi les 29 lauréats de la première édition en 2019 :

Théau Peronnin (Alice & Bob) a créé avec Raphaël Lescanne un ordinateur quantique

Découvrez la start-up Alice & Bob qui prépare l’ordinateur quantique du futur.

Oscar Tellez Sanchez (Nomad) optimise le transport médico-social des personnes handicapées

Découvrez comment Oscar Tellez Sanchez a eu l’idée de créer Nomad

Logo i-PhD
Logo i-PhD

Ils partagent leur expérience de chercheurs entrepreneurs

Passer de la recherche à la création d’entreprise n’est pas évident pour tout le monde.

Le concours i-PhD

Qui peut concourir ? 

Des jeunes docteurs ou doctorants qui souhaitent valoriser des résultats de recherche à travers un projet de transfert de technologie :

• C’est à dire des doctorants devant soutenir durant l’année civile du concours, ou des docteurs ayant soutenu depuis moins de trois ans à la date limite de dépôt des candidatures.

Pas de conditions de nationalité ni d’âge pour les candidats sous réserve qu’ils remplissent les conditions légales et réglementaires requises pour la création d’une entreprise en France.


• « Valoriser des résultats de recherche » : signifie avec un laboratoire public de recherche qui accompagne le projet en y apportant les résultats de ses travaux de recherche.


• « à travers un projet de transfert de technologie » : signifie dans le but de créer une start-up pour développer et commercialiser le produit ou service identifié et à ce titre accompagné par une Structure de Transfert de Technologie (STT).

Le triptyque Jeune Docteur - Laboratoire public de recherche - Structure de Transfert de Technologie (STT) est une condition nécessaire à l’éligibilité du projet. Il est donc indispensable pour un jeune Docteur d’être accompagné par un laboratoire avant de pouvoir présenter son dossier à une STT.Les projets sans soutien financier ne sont pas éligibles.

Ce Concours ne s’adresse pas à des porteurs de projets ayant déjà créé leur entreprise, ni à des lauréats du concours d’innovation i-Lab ou du concours d’innovation i-Nov.

Quel type de projet est attendu ?

Tout projet de valorisation d’une technologie innovante pouvant conduire à une entreprise et lui conférant une forte barrière à l’entrée, un fort avantage compétitif.

L’innovation visée est une innovation à partir d’une technologie développée dans un laboratoire de recherche publique et qui peut donner lieu à une valorisation. Cette valorisation doit s’appuyer sur des Droits à la Propriété Intellectuelle : brevet, droits d’auteur (typiquement programme informatique), savoir-faire.

Les projets attendus sont des projets « Deeptech » qui n’ont pas nécessairement mis en évidence leur viabilité technologique et/ou commerciale et qui nécessite un soutien important pour arriver à une première preuve du concept. La Structure de Transfert de Technologie associée au projet apporte son soutien financier et son offre d’accompagnement pour permettre au projet de franchir cette étape grâce à une pré-maturation.

Comment sont sélectionnés les lauréats ?

L’évaluation prendra en compte d’une part la capacité à faire fortement progresser la maturité technologique (progrès déjà obtenus et progrès attendus) et d’autre part le potentiel de valorisation de la technologie. Cette évaluation sera complétée par les moyens de mise en œuvre associés : la motivation du jeune docteur, les ressources du laboratoire mobilisées pour accompagner le projet, le financement à engager qui aura été décidé par l’OTT pour accompagner la pré-maturation pendant 6 à 12 mois.

Les projets sont évalués selon 6 critères :

• Motivation entrepreneuriale : qualité du jeune Docteur pour une démarche entrepreneuriale, engagement pour s’engager dans les dispositifs d’accompagnement mis en place.
• Ressources du laboratoires mobilisées : dispositif d’accompagnement mis en place par le laboratoire pour permettre au jeune chercheur de développer son projet.
• Propriété Intellectuelle : capacité à s’appuyer sur une protection des travaux de recherche.
• Potentiel de valorisation : importance du marché cible et de la valeur possible des produits et des services issus de la technologie.
• Maturité technologique : point d’avancement de la technologie (TRL) et premiers résultats
• Financement à engager : importance des moyens à mettre en place pour faire avancer la technologie, montant de l’investissement accordé pour accompagner le projet du jeune chercheur

Pour en savoir plus:

Transférer cet article à un(e) ami(e)