Technos

Jedi de l’apprentissage : déjà des retours après une semaine d’enseignement à distance et confiné

Par Marc Guiraud | le | Digital learning

« La continuité du service pédagogique, au bout de 10 jours de confinement, trouve ses marques. La galaxie du savoir vient de s’ouvrir sur un nouveau monde, une nouvelle posture d’apprenants et de sachants. »

Dans ce 2e épisode de sa chronique sur le passage au digital learning, Yves Hinnekint, DG de Talis, analyse les premiers retours des « télé-alternants ».

Jedi de l’apprentissage : déjà des retours après une semaine d’enseignement à distance et confiné
Jedi de l’apprentissage : déjà des retours après une semaine d’enseignement à distance et confiné

En 24 h chrono, les CFA, les écoles avaient basculé en mode digital learning le 16 mars dernier !

Un nouveau monde, avec de nouvelles règles, où diverses forces s’opposent.

Au milieu de cet univers : notre « télé-alternant », nouvel e-apprenti des temps modernes.

Rappelez-vous l’épisode 1. Les pédagos, les responsables de campus, les DSI…Chacun s’était retroussé les manches en respectant les distances de sécurité.

A l’autre bout de la chaine pédagogique, le Jedi de l’alternance, dans une posture sage d’apprenant, était prêt à rejoindre le pouvoir de la force de la connaissance.

Bouleversement conséquent aussi pour les jeunes. Mais après une première danse de la joie sur les fléaux sociaux, pour cause d’un faux sentiment de pré-vacances, est venu le temps de la conscience :

  • Euh, lundi en visio conférence, en pédagogie inversée … ?
  • Ai-je les bons outils sur mon ordi ?
  • Suis-je obligé ?
  • Que va dire mon employeur ?
  • Et les exams…en mode digital ?

La raison reprend le dessus, avec une dose de stress : suis-je équipé, peut-on me prêter une tablette, ou alors mon smartphone suffit-il ?

Tous ces outils qui jusqu’alors ne marchaient qu’avec Instagram, Snapchat, Tik Tok, vont-ils supporter la charge pédagogique de mon apprentissage ? 😊

Lundi 16 mars : mon rdv digital est fixé, avec, selon les supports, un lien de connexion.

Quelques soucis de connexion, mais l’entraide par les réseaux sociaux fonctionne bien.

Les e-professeurs sont au rendez-vous, mais aussi les télé-alternants. Nous retrouvons même des camarades perdus de vue.

C’est devenu possible. Et petit à petit le rythme des cours reprend le dessus, avec ses horaires, la concentration nécessaire, plus difficile quand le canapé vous appelle de sa douce voix, les difficultés à comprendre, comme en classe.

Surtout ne pas confondre, la classe digitale et le temps de travail à la maison. L’amalgame est vite fait, mais les deux temps sont nécessaires, même si l’espace clos familier et familial sème le trouble.

Nous inventons même le « télé-bavardage », en coupant la caméra, et en contactant les autres Jedi par smartphone, c’est le côté obscur du télé-alternant.

Paroles de Jedi télé-alternants :

• « Cela nous apprend le travail en autonomie » (Océane.)

• « Mais le réveil en confinement à 8 h, j’avais oublié » (Kelliane.)

• « Pour ma part ce fut simple » (Jilani, M1.)

• « Des cours alliant pratique et théorique, comme en présentiel » (Loubna, M1 MG.)

• « Bien que ce type de cours puisse nous paraitre inhabituel, il nous a permis de développer un esprit d’équipe, et nos softskills » (Smati.)

• « C’est plus fatiguant, et ça peut donner des maux de tête, mais nous gardons le rythme » (Camille.)

• « Cela nous apprend le travail en autonomie » (Océane.)

• « Nous continuons : en direct et dans la spontanéité » (Marlène.)

La continuité du service pédagogique, au bout de 10 jours de confinement, trouve ses marques.

La galaxie du savoir vient de s’ouvrir sur un nouveau monde, une nouvelle posture d’apprenants et de sachants.

Après ne sera plus pareil !

Trop tôt certes pour en tirer des conclusions, mais intuitivement nous savons que cette période va changer nos habitudes.

Le rythme se prend ou est pris. Oui, nous restons connectés à nos écoles et CFA, oui, nous restons connectés à nos amis, oui, nous respectons le confinement.

Mais déjà se fait ressentir le manque de relations sociales, du groupe, de la tribu, du collectif !

En nos télé-jedi puissante la force est !

PS : mais rien ne vaut le présentiel (et nombreux sont les Jedi à le dire)

Épisode 3 à venir  : E-profs ou les gardiens de la galaxy des compétences.

Transférer cet article à un(e) ami(e)