Vie des campus

Comment Kedge, Excelia, Neoma et EMD attirent les candidats en période de crise

Par Marine Dessaux | le | Expérience étudiante

Le recrutement des candidats est crucial pour les écoles de commerce, en forte concurrence.
La crise sanitaire a rendu impossible les JPO (Journées portes ouvertes) classiques et a entrainé l’annulation des oraux en présentiel.

NEOMA, visite virtuelle du campus
NEOMA, visite virtuelle du campus

Le numérique au secours du recrutement des candidats

La visite réelle des campus, facteur souvent déterminant du choix des candidats, n’est plus possible avec la crise sanitaire. Les oraux sont annulés. Les écoles font donc feu de tout bois… numérique. Visite virtuelle, live sur les réseaux sociaux, webinaires… permettent de travailler la notoriété de la marque, et de ses programmes, ainsi que de communiquer avec les candidats.

Quatre exemples : NEOMA, avec Benoît Anger, DGA corporate development & communication, Kedge, avec Pascal Vidal, directeur des programmes, Excelia Group avec Maxime Gambini, directeur marketing & commercial et l’EMD Marseille, avec Xavier Palou, directeur.

Visite virtuelle

 « Comme la visite des campus fait partie des critères déterminants des candidats, nous avons développé une visite virtuelle de nos sites de Reims, Rouen et Paris, fidèle aux infrastructures », explique Benoit Anger, DGA corporate development & communication de NEOMA Business School.

Guidé par Léo, « étudiant avatar », le candidat parcourt les campus et découvre, en immersion interactive, les amphithéâtres, salles de cours, incubateurs, espaces de la vie associative, environnements extérieurs… « Au fil de la visite, plusieurs interlocuteurs virtuels lui donnent des informations sur les activités précises de l’École, en fonction de ses attentes, il peut aussi consulter des vidéos retraçant les temps forts des campus », ajoute Benoît Anger.

Léo, avatar étudiant, pour la visite virtuelle de Neoma
Léo, avatar étudiant, pour la visite virtuelle de Neoma

Nouveaux sites web

Kedge a mis en place un site web dédié « admissible 2.0 » pour communiquer avec les candidats et leurs parents. Au menu : webinaires pour présenter les programmes, vidéos immersives pour visiter les locaux, masterclasses en live chaque lundi pour donner un avant-goût des cours et visioconférences pour échanger avec des étudiants. 

Une cinquantaine d'étudiants de Kedge sont mobilisés bénévolement, depuis chez eux, avec les équipes pédagogiques, pour répondre aux questions des potentiels futurs étudiants posées via le site.

« Nous comptabilisons près de 200 candidats qui ont bénéficié de ces rencontres virtuelle depuis le lancement de cet accueil 2.0, c’est-à-dire depuis 2 semaines », témoigne Pascal Vidal. « Nous n’avons pas encore atteint notre rythme de croisière qui correspondra avec les nombreuses sollicitations des “préparationnaires” d’ici quelques semaines. Ces rencontres se prolongeront jusqu’en juillet  ».

Kedge, campus de Luminy
Kedge, campus de Luminy - © Kedge

NEOMA a également refondu les contenus de ses sites web dédiés à chaque concours (post-bac et Programme Grande Ecole). « La pluralité de nos cursus et des profils de nos candidats exige que nous déployons des espaces virtuels parfaitement alignés à leurs attentes, spécifiques, selon qu’ils sont issus de classes préparatoires, futurs bacheliers ou étudiants en admission parallèle  » explique Benoit Anger.

Au menu de ces nouveaux espaces en ligne : informations concours, présentation détaillée des cursus, dernières actualités de l’école mais également, « au cœur du dispositif », la possibilité d’un contact interactif avec l’équipe des étudiants « admisseurs » mobilisés pendant toute la durée des concours.

Chaque candidat peut en effet prendre rendez-vous avec un étudiant admisseur « pour bénéficier d’un échange à la fois personnalisé et qualitatif, échange qui s’avère déterminant lors du choix », précise Benoit Anger. Un module de chat en ligne complète le volet interactif de ces espaces web.

Live, visite virtuelle des campus et escape game

Excelia Group prévoit elle aussi des journées portes ouvertes en ligne, un escape game, anime de nombreux live et a refondu son site web. « Les directions des programmes du groupe participent à des live sur les réseaux sociaux. Dans le cas de La Rochelle Business School, nous avons eu plus de 10 000 vues sur les différents rendez-vous. Cela représente beaucoup plus de personnes que nous n’en aurions accueillies sur nos sites. L’objectif est de valoriser les locaux mais aussi les spécificités des programmes » explique Maxime Gambini, directeur marketing & commercial.

excelia Group
excelia Group - Excelia Group

« Nous préparons par ailleurs une visite virtuelle des campus. La cinquantaine d’étudiants admisseurs mobilisés pourront répondre aux questions des candidats concernant le cadre des études. Un escape game, pour découvrir la ville de La Rochelle, est également en cours de déploiement. Enfin, le nouveau site web, mis en ligne le mois dernier, donne la part belle aux témoignages vidéo d’étudiants, de professeurs, d’alumni ou encore de parents d’étudiants. Ceux-ci sont également relayés par une application mobile. Les candidats ont également accès à des cours dématérialisés, grâce à la mobilisation du corps professoral. »

NEOMA déploie également des « insta live » portés uniquement par les étudiants « admisseurs », qui « plongent les candidats dans les coulisses de la vie associative et étudiante », ainsi que des « pastilles RS » qui invitent les candidats sur l’ensemble des réseaux sociaux à rejoindre les admisseurs en ligne pour un jeu de questions / réponses.

Oraux en visioconférence

A l’EMD Marseille, « jeune » école de commerce créée il y a 14 ans, les épreuves, 3 écrits et 3 entretiens de motivation, s’inspirent du format habituel mais ont été adaptées.

Depuis le début du confinement, les écrits sont faits à la maison, les oraux en visioconférence. Il ne s’agit plus de déterminer des savoirs ou des compétences scientifiques, pour lesquels il serait facile de tricher. « On privilégie d’autres aspects de la connaissance dans nos épreuves », explique Xavier Palou, le directeur de l’EMD. « Les candidats doivent fournir une vidéo où ils font un discours, expliquer comment ils investiraient 10 000 euros dans une dissertation philosophique et remplir un test psychologique. L’objectif : faire un 360 degrés de la personnalité de chacun d’entre eux ».

Autre particularité de ce concours : il se déroule « en continu ». Il n’y a pas de dates déterminées, pas d’épreuve chronométrée. Jusqu’à fin août, les candidats peuvent postuler à tout moment. Ils auront alors une semaine pour rentrer différentes pièces d’un dossier et rendre leurs exercices avant de passer les oraux. 

Synthèse du parcours

A Kedge, la sélection se fait uniquement sur dossier, en dehors des admissions post-prépa faites par les concours des banques d'épreuves ECRICOME et BCE, repoussées à fin juin. Dans ces dossiers, seules les données de Parcoursup sont utilisées et aucune pièce supplémentaire à celles exigées les années précédentes n’a pu être demandée, comme l’a recommandé le ministère. 

Kedge, campus de Bordeaux
Kedge, campus de Bordeaux - © Kedge

Pour faire ses choix, Kedge a donc accès à la synthèse du parcours du candidat, ses notes moyennes, les appréciations de ses professeurs et des éléments complémentaires en matière d’engagement associatif, d’expériences professionnelles, de loisirs et de motivation. Ce qui représente beaucoup moins d'éléments que lorsque les écrits et les oraux permettaient de départager les candidats.

Pour Pascal Vidal, « dans ce contexte inédit, sans écrits ni oraux, nous nous attachons à identifier les profils en cohérence avec l’éthique et la vision de l’école. Les membres des jurys de sélection des dossiers recherchent des qualités personnelles, des engagements, des expériences, des projets, bref, un parcours de vie qui pourraient participer à l’enrichissement de l’école, sur la base d’une grille de critères ».

Du côté d’Excelia, « pour les recrutements post-bac, nous nous basons principalement sur les données disponibles sur la plateforme Parcoursup (bulletins de notes, avis des enseignants, informations figurant sur la fiche Avenir). Nous étudions les dossiers grâce à une grille d’évaluation définie collectivement avec notre corps professoral et adaptée aux critères d’éligibilité cibles » souligne Maxime Gambini.

« Nous nous devons également de renseigner au mieux les étudiants et les familles sur les cursus de nos écoles de management, tourisme, ou de communication. En ces temps de crise, nous devons repenser l’accès à celles-ci grâce au digital » ajoute-t-il.

Webinaires

Chez NEOMA, des webinaires « programmes » co-animés par les directeurs de cursus et les étudiants présentent « toutes les facettes des programmes, sur le plan académique comme sur celui de la vie étudiante ». Mais il y a aussi des webinaires « Trajectoires professionnelles » animés par des diplômés évoluant dans différents secteurs d’activités afin de permettre aux candidats de « se projeter dans ce que pourrait être leur trajectoire professionnelle à l’issue du cursus ».

Maintenir les oraux grâce à la visio

Sans visioconférence, pas d’oral possible. Sans oral, l’admission repose sur un dossier et parfois des épreuves… faites à la maison. Dans ce cas de figure, il n’y a pas de « vision holistique de l'étudiant », souligne Xavier Palou. C’est pourquoi l’EMD Marseille a choisi pour son concours d’admission d’avoir, non pas un, mais trois entretiens en visioconférence (avec un responsable de programme, un professionnel et un étudiant).

Pour que chaque candidat puisse s’organiser, de nombreux créneaux d’entretiens sont proposés, tous les jours de la semaine. « Nous souhaitons connaître nos candidats le mieux possible. On peut juger du niveau de connaissance à partir du dossier et des épreuves écrites mais cela ne veut pas tout dire : il y a des étudiants qui se révèlent dans les études supérieurs et pour d’autres, ce sera le contraire », résume Xavier Palou.

Campus de l’EMD
Campus de l’EMD - © MYOP Olivier Monge

Pour le directeur de l’EMD, recruter un étudiant nécessite de s’intéresser à sa psychologie :  « Nous sommes une école de business, de management, nous préparons des jeunes qui vont travailler à priori dans le monde de l’entreprise, et nous devons mesurer leur qualité, leur potentiel. Il faut pouvoir déterminer s’ils vont pouvoir être efficace et heureux dans le monde de l’entreprise. Il y a des valeurs humaines fondamentales : s’intéresser aux autres, avoir de l’empathie, mettre de l’ardeur au travail, être loyal, ordonné, savoir jouer collectif. On va aussi chercher à savoir si quand on va lui mettre la pression, le candidat pourra la gérer, l’aborder positivement. »

A Kedge, l’alternative de maintenir les oraux en visioconférence n’a pas été retenue. Pascal Vidal explique cette décision par une volonté d’assurer l'équité entre les candidats : « La visioconférence ne permettait pas de garantir une équité de traitement entre les candidats. De nombreux étudiants ont des difficultés de connexion internet (zones géographiques “blanches”, problème de couverture chez certains opérateurs…) et pas forcément d’équipement informatique de qualité  ».

Une problématique avec laquelle l’EMD s’accommode : quand les étudiants ne peuvent pas utiliser la visioconférence, l’oral se fait tout simplement au téléphone !

Visite virtuelle de Neoma

Transférer cet article à un(e) ami(e)