Métiers
&
carrières

CNRS : nouvelles règles pour le dépôt des manuscrits des chercheurs

Par Marc Guiraud | le |  Parcours

« Le Crac (Compte rendu annuel d’activités des chercheurs) 2020 ne prendra en compte que le dépôt dans HAL (archive ouverte pluridisciplinaire) associé à un manuscrit déposé également soit dans HAL, soit dans l’archive ouverte ArXiv avec référencement dans HAL », annonce Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, dans un courrier transmis aux chercheurs le 06 mai.

CNRS : nouvelles règles pour le dépôt des manuscrits des chercheurs
CNRS : nouvelles règles pour le dépôt des manuscrits des chercheurs

Accroître les dépôts de textes intégraux

Depuis 2019, la rubrique « publications scientifiques » du Crac (compte-rendu annuel d’activité) est alimentée directement à partir de l’archive ouverte HAL. Cette mesure s’est traduite « par une augmentation sans précédent des dépôts de notices dans HAL. C’est une étape importante dans la mise en application de la feuille de route du CNRS pour la science ouverte. La seconde étape consiste à accroître de manière significative les dépôts de textes intégraux », indique le DGDS (Directeur général délégué à la science) pour expliquer cette nouvelle mesure.

Ce Crac version 2020 permettra d’importer à partir de HAL des preprints, qu’il définit comme « un document qui relate une découverte scientifique, mais qui n’est pas publié chez un éditeur, ou bien qui est le premier document qui va être soumis à un éditeur ».

Une étape de modération

De la même façon, ne seront remontés que les preprints associés à des textes intégraux, déposés dans HAL ou dans ArXiv.

« Nous sommes conscients que l’étape de dépôt d’un manuscrit ajoute une étape de modération qui parfois peut ralentir le dépôt effectif ».

Mais pour Alain Schuhl, cette procédure contribue également à la qualité du dépôt. « Nous mettons tout en œuvre avec le CCSD (Centre pour la communication scientifique directe) pour optimiser la modération. Certains établissements sont déjà habilités à prendre en charge cette étape dans leur établissement. D’autres peuvent en faire la demande au CCSD afin d’améliorer et d’augmenter le réseau de la modération. Pour vous aider, le service support du CCSD (HAL) a été renforcé pour répondre à vos questions concernant vos dépôts dans HAL », conclut-il.

Pour François-Xavier Coudert, directeur de recherche au CNRS, « avoir l’option des preprints c’est bien, mais n’accepter que ceux de ArXiv est un choix très limitant : toutes les disciplines ne sont acceptées sur ArXiv », écrit-il sur Twitter le 06 mai.

Il déplore aussi que ce courrier ne donne « pas de nouvelles des autres fonctionnalités annoncées il y a un an, et toujours pas développées : pas d’intégration à Orcid, pas d’import des articles depuis d’autres serveurs ».

Nature des manuscrits et identifiants

Concernant les manuscrits, Alain Schuhl, précise qu’il peut s’agir :

  • du manuscrit au format édité si le contrat avec l’éditeur l’autorise ;
  • ou bien de la version acceptée avant édition, « qui dans le cadre de la Loi pour une République numérique est toujours autorisée pour un auteur français, et ceci, quel que soit le contrat avec l’éditeur (moyennant une période d’embargo qui est traitée directement dans HAL en cochant cette option lors du dépôt) ».

Pour François-Xavier Coudert, directeur de recherche au CNRS, il est faux de dire que la version avant édition est toujours autorisée pour un auteur français : « C’est faux pour les articles coécrits avec des collègues industriels ou étrangers. Pourquoi perpétuer cette imprécision, alors qu’elle a déjà été pointée plusieurs fois ? », interroge-t-il sur Twitter, le 06 mai.

Utiliser un identifiant IdHAL

Alain Schuhl ajoute qu’au cours de la campagne 2019, la « principale difficulté » rencontrée était liée à la différence entre le nom sous lequel certains chercheurs publient et celui figurant sur le Crac.

« À compter de cette année, nous vous recommandons fortement de créer et d’utiliser un identifiant IdHAL. Cela vous permettra d’y rattacher toutes vos publications et aussi de les retrouver plus facilement en indiquant, avant importation, votre IdHAL dans le formulaire Crac. En l’absence d’IdHAL, vous aurez aussi la possibilité de préciser dans votre Crac le nom que vous utilisez pour les publications avant l’importation à partir de HAL ».

Lien(s)/contact(s)

Transférer cet article à un(e) ami(e)