Vie des campus

5 dates clés dans le parcours de Dominique Houdayer : des grandes écoles à la conciergerie étudiante

Par Marine Dessaux | le | Expérience étudiante

Après une carrière dans le monde des grandes écoles, Dominique Houdayer lance sa société de conciergerie pour étudiants internationaux, le Student Concierge Club. Celle qui est notamment passée par l’Esiea, Skema et le groupe IGS revient pour Campus Matin sur son parcours en cinq dates clés.

5 dates clés dans le parcours de Dominique Houdayer : des grandes écoles à la conciergerie étudiante
5 dates clés dans le parcours de Dominique Houdayer : des grandes écoles à la conciergerie étudiante

1992 : « Mon entrée dans l’univers de l’enseignement supérieur »

Dominique Houdayer
Dominique Houdayer - © D.R.

En poste dans un groupe bancaire mutualiste comme responsable de la communication depuis près de dix ans, je deviens chargée de cours de communication/marketing à l’IUT de Laval, rattachée à l’Université du Maine.

J’exerce ensuite mes activités de chargée de cours de manière de plus en plus intensive au Conservatoire national des arts et métiers et à l’université, jusqu'à siéger au conseil d’administration de l’IUT et devenir PAST (enseignante associée à temps partiel justifiant d’une expérience professionnelle dans la spécialité enseignée). 

2000 : « Je bascule à 100 % »

Je découvre le milieu scientifique, suis au cœur de l’innovation technologique

En 2000, je quitte le milieu bancaire pour rejoindre une grande école d’ingénieurs : l’Esiea où, pendant dix ans, j’occupe des fonctions de directrice de la communication, adjointe d'établissement directrice communication et admissions, puis secrétaire générale groupe tout en ayant gardé des missions d’enseignement. 

Je découvre le milieu scientifique, suis au cœur de l’innovation technologique en matière de réalité virtuelle, data mining et sécurité des systèmes d’information et l’entrepreneuriat.

Je m’intéresse déjà au sort d'étudiants loin de chez eux : j’ouvre des centres d’examens à la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe, fait du recrutement sur place, rencontre les familles. Je vois alors que l’éloignement est source d’inquiétude et qu’avoir un interlocuteur référent, disponible et de proximité, peut rassurer. Je deviens pour certains étudiants et leur famille, ce référent qu’ils déjà ont vu à domicile.

Je vois très vite les limites de ma disponibilité

Ainsi, je vois très vite les limites de ma disponibilité et ceux des services scolarité d’un établissement.

Les établissements restent tournés sur le bien être de l’étudiant quand il est dans leurs locaux et uniquement pour des sujets de visa, éventuellement de carte de séjour, mais pour tout ce qui concerne assurance, banque, sécurité sociale, logement, etc., il n’y a pas vraiment de services dédiés. Il existe parfois un guide book avec une liste de prestataires ou d’organisations à disposition ou un petit “welcome desk”, mais l’étudiant doit généralement se débrouiller tout seul.

2010 : « Je rejoins Skema Business School »

Six mois après sa fusion entre l’ESC Lille et le Centre d’enseignement et de recherche appliqués au management (Ceram), je prends la direction du campus parisien de Skema Business School, alors scindé en deux sites à la Défense et à la Villette. Paris est le bêta test de la fusion et j’accompagne l'évolution du campus qui passera de 550 étudiants à 2000 étudiants avec 42 % d'étudiants internationaux. 

Je vois les premières start-up arriver

Un Student Office se dessine, l’organisation se met en place et je dois chercher des solutions de logement pour les étudiants tant à Paris, qu’à Sophia-Antipolis et à Lille.

Je vois les premières start-up de service aux étudiants arriver et commence à travailler avec certaines. Petit à petit, nous identifions au niveau de l’école, les services utiles aux étudiants notamment pour leurs démarches administratives et souhaitons apporter des réponses internes ou externes.

Novembre 2015 : « Après les attentats du Bataclan à Paris, l’idée de la conciergerie étudiante émerge »

Je prends conscience pleinement de l’isolement des étudiants

Une période terrible durant laquelle une de mes étudiantes est victime des attentats. Une cellule de crise au niveau du comité exécutif, en lien avec la préfecture de police, les services de la Défense (Haut de Seine) se met en place.

Je prends conscience pleinement de l’isolement des étudiants notamment internationaux et l’inquiétude des familles distantes. Je reçois des appels de parents, j'échange avec des étudiants angoissés qui ne veulent plus prendre le métro et me demandent de leur mettre à disposition les services de taxis. 

L’idée de la conciergerie étudiante commence à germer et je me projette la vision d’un campus où l'étudiant vit son expérience internationale non pas que sur le plan pédagogique, mais aussi avec des propositions de services de proximité.

Je souhaite qu’il puisse découvrir pleinement et mieux un pays et son fonctionnement, j’imagine comment fédérer différentes communautés et casser les silos des nationalités et des établissements, via un club. Je porte cette ambition et elle me travaille de plus en plus. 

Je suis trop jeune pour enfiler des perles !

Proche de la date de ma retraite complète administrative (octobre 2020), je veux tenter l’expérience de l’entrepreneuriat : je suis trop jeune pour enfiler des perles ! Ce sera ma troisième vie. 

Août 2017 : « Management de directeurs d'écoles pour le Groupe IGS »

Je quitte Skema, mais on me propose un poste dans le Groupe IGS pour prendre la direction de son pôle « écoles » d'Île-de-France, j’accepte pour voir. Je suis dans le management de directeurs d'écoles, des moyens généraux, du concours Team, mais le besoin d’indépendance devient grandissant. Je veux initier ma propre stratégie et monter une structure globale, la plus complète possible afin de coller au plus près des attentes des étudiants.

2019 : « Je crée Student Concierge Club »

L’accueil des étudiants internationaux contribue à notre diplomatie économique

Je quitte IGS en 2018 et je travaille sur mon projet d’entreprise. Je « benchmark » surtout à l’international sur des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, où le concept de Student Concierge existe déjà, dans des approches différentes. J

Je suis profondément convaincue que l’accueil des étudiants internationaux doit être amélioré et contribue à notre diplomatie économique. 

Les planètes s’alignent, le gouvernement lance en novembre 2018, son grand plan d’attractivité et le label Bienvenue en France, porté par Campus France. Campus France me mettra le pied à l'étrier en m’invitant sur leur stand et à intervenir lors du salon des entrepreneurs en février 2019. 

Le Student concierge club est complètement tourné vers les étudiants avec une plateforme qui agrège toutes les solutions et informations administratives utiles à l’étudiant, d’une conciergerie physique, téléphonique disponible 24/7 bilingue qui couvre toute la France et l’Europe et d’un réseau social privé avec une communauté de pairs bienveillante, auprès de laquelle l’étudiant pourra s’appuyer.

Suivre Dominique Houdayer sur les réseaux

Transférer cet article à un(e) ami(e)