Vie des campus

Covid-19 : l’Université de Lille lance le #18hULille sur Twitter, Facebook et Instagram

Par Marine Dessaux | le | Expérience étudiante

Partager trucs et astuces pour mieux vivre le confinement sur Facebook, visionner des vidéos sur Twitter et répondre à des devinettes sur Instagram, c’est le #18ULille proposé au étudiants depuis le 23 mars.

Lynne Franjié, vice-présidente Formation de l’Université de Lille, décrit les mesures de continuité pédagogique.

#18hULille
#18hULille

Comment assurez-vous la continuité pédagogique ?

un engagement exemplaire

Les équipes pédagogiques et administratives font de leur mieux pour permettre une continuité pédagogique distancielle et permettre aux étudiants de valider leur année, dans les meilleures conditions possibles au vu des circonstances. Elles font preuve d’un engagement exemplaire et les étudiants semblent bien répondre aux modalités de l’enseignement à distance.

Lynne Franjié, Université de Lille
Lynne Franjié, Université de Lille

Toutefois, les aménagements qui se mettent en place doivent tenir compte des ressources pédagogiques et des outils disponibles ainsi que des contraintes temporelles et logistiques.

A l’échelle de l’Université de Lille, il est important de définir des principes généraux et de donner aux équipes pédagogiques une « boîte à outils » pour qu’elles adaptent les modalités distancielles à leurs spécificités et leurs besoins.

Dans le cadre du plan de continuité pédagogique, chaque composante définit donc, pour chaque formation ou ensemble de formations, les modalités qu’elle retient pour assurer les enseignements et les évaluations. Les composantes le font bien entendu dans le respect de la réglementation et du principe d’équité entre les étudiants, en fonction de leurs ressources, dans ces délais contraints et en tirant profit des aménagements possibles en cas de pandémie comme celle du coronavirus. Chaque composante communique à ses étudiants, les dispositions prises pour assurer la continuité pédagogique de chaque enseignement.

Les cours magistraux et travaux dirigés qui peuvent être dispensés à distance se déroulent via les moyens indiqués par les composantes et/ou les enseignants, à savoir en priorité via Moodle, et les outils qui y sont connectés, et via l’envoi de documents par mail.

Les enseignements ayant des contraintes particulières liées au présentiel (TP, activités sportives) font l’objet de dispositions particulières.

  • Les TP (travaux pratiques) qui ne disposent pas d’outils de simulation virtuelle ni de modalités permettant un travail à distance (notes, etc.) sont annulés pendant la période de fermeture de l’établissement. Des modalités d’évaluation tenant compte de cette interruption dans les enseignements seront proposées.           
  • Les activités sportives sont annulées pendant la fermeture de l’établissement. Des modalités d’évaluation tenant compte de cette interruption dans les enseignements seront proposées.

Université de Lille
Université de Lille

Comment s’organise le télétravail ?         

Depuis le 16 mars, tous les personnels ont été invités à rester chez eux, à l’exception de ceux réquisitionnés par leur hiérarchie dans le cadre du plan de continuité d’activité et devant vraiment être sur place. La présence des personnes sur place a été réduite au strict minimum, le plan de continuité d’activité se faisant beaucoup par télétravail. Chaque direction a été invitée à recenser et remonter tout problème de matériel, dès l’annonce du Président Macron de la fermeture au public des universités, en anticipation de la mise en place du plan de continuité d’activité.

Les personnels sont régulièrement informés par mail des informations courantes liées à crise, au fonctionnement de l’établissement et à leur fonction et ils ont un accès à un espace dédié sur l’intranet.

Le télétravail est à privilégier

Le télétravail est à privilégier afin d’assurer la continuité du service a minima, sous réserve d’avoir des missions adaptées, de disposer des moyens matériels et conditions de travail propices à l’exercice du télétravail. Il est recommandé aux personnels de signaler à leur responsable les impossibilités de télétravailler.

Tous les personnels, y compris les contractuels, les vacataires, les étudiants ayant des contrats étudiants, sont maintenus dans leur poste et leur fonction et seront rémunérés pendant la période de confinement.

Etudiante
Etudiante - ©Mesri/Picturetank

La DSI met tout en place pour permettre l’accès à distance des ressources serveurs de l’Université (partages de services, logiciels métiers couramment utilisés).

  • Au niveau pédagogique, la Direction de l’innovation pédagogique a mis à disposition toutes les ressources existantes et a pu en développer de nouvelles (par exemple des tutoriels) pour accompagner au mieux les enseignements dans la bascule de leurs enseignements à distance, qui se font principalement via Moodle, avec des outils de visio-conférence. Les personnels sont sensibilisés via l’intranet aux bons usages du numérique pour le télétravail et sont accompagnés, y compris par des conférences à distance.

Pour la continuité pédagogique, il existe un site avec un ensemble de tutoriels et la mise en place d’un accompagnement personnalisé via un “chat” du lundi au vendredi de 8h à 19h et via un forum dédié aux usages du numérique dans l’enseignement.

  • Pour l’ensemble des missions, des ressources sont disponibles via le site de la DSI et des tutoriels. Infotuto est un nouvel espace d’auto formation pour enseignants et personnels administratifs et techniques.  On y trouve
    • des tutoriels pour concevoir et produire des ressources et des aides pour un usage facilité des plateformes pédagogiques (Moodle, POD, Compilatio, etc.).           
    • des documentations utilisateurs pour les services de viso et de web conférences, pour l’outil de messagerie Zimbra et celui de stockage et de travail collaboratif Nextcloud.

Le site est également ouvert aux étudiants et certains tutoriels leur sont exclusivement consacrés.

  • Pour la recherche : la quasi-totalité des 66 unités de recherche et de service de l’université de Lille est « à l’arrêt » depuis lundi 16 mars 2020, leur personnel ayant adopté une organisation en télétravail.

Seules trois unités continuent à se réunir physiquement pour travailler sur le Covid-19.

Des dispositions particulières sont prises pour la maintenance des équipements et l’entretien de l’animalerie : une trentaine de personnes ont une autorisation pour se déplacer. Leur rôle : assurer la maintenance une à deux fois par semaine des équipements qui nécessitent un suivi (serres, spectromètres RMN…) et s’occuper chaque jour des animaleries.

Une cellule de veille assure cependant les commandes pour les trois laboratoires qui continuent à se réunir physiquement pour faire avancer la recherche sur le coronavirus.

  • une équipe située sur le campus de l’Institut Pasteur de Lille, qui fait partie d’une UMR CNRS/Inserm/université de Lille/Pasteur Lille/CHU de Lille dirigée par le docteur Jean Dubuisson.
  • le laboratoire régional de virologie localisé au CHU de Lille et dirigé par le professeur Didier Hober, qui analyse la réaction des cellules face au virus.
  • le laboratoire Prism (UMR Inserm/université de Lille) du professeur Michel Salzet, qui travaille en collaboration avec l’Institut Pasteur de Paris.

CHU de Lille
CHU de Lille

Comment gérez-vous les relations avec les étudiants ? 

Le contact avec les étudiants se fait par emails, intranet et réseaux sociaux.

Dès l’annonce du Président de la République, le jeudi soir, un message a été publié sur Twitter/Facebook/ intranet/site web et le vendredi matin un mail du président de l’Université est parti à tous les étudiants et tous les personnels.

Une page dédiée a été mise en place sur l’intranet avec toutes les informations mises à jour en temps réel, et une FAQ sur les enseignements, les stages, les mobilités, etc. Les infos sont également relayées par les composantes qui envoient des mails réguliers aux étudiants.

Inciter au partage et à l’entraide pendant le confinement

Sur les réseaux sociaux, les indications pour savoir où retrouver l’info sont données régulièrement. Une communication et des actions sont aussi mises en place avec les étudiants sur leurs conditions de vie en période de confinement (aide alimentaire, soins, etc.).

Une nouvelle communication est lancée le 23 mars #18hULille

Le but ? Inciter au partage et à l’entraide pendant le confinement, en pensant notamment aux étudiants qui pourraient être en souffrance du fait d’être isolés). On y partage des ressources produites par notre propre université, comme des vidéos (twitter). On appelle aussi la communauté à partager des idées et astuces autour d’un thème en période de confinement (Facebook) et aussi des devinettes (instagram).

Y a-t-il des étudiants sans accès internet ou PC ?

200 ordinateurs ont déjà été prêtés

On a depuis longtemps un dispositif de prêt d’ordinateur. Environ 200 ont déjà été prêtés et 200 sont en attente de réception. Il semble en effet que nous ayons des étudiants sans équipement nécessaire ou suffisant, soit parce qu’ils n’en ont pas, soit parce qu’ils n’y ont pas accès depuis leur lieu de confinement, soit parce que leur connexion internet n’est pas suffisante.

Une consultation sera lancée pour identifier les étudiants qui n’ont pas l’équipement informatique nécessaire ou suffisant pour suivre les enseignements et évaluations à distance et leur proposer les mesures de substitution nécessaires au retour de la période de confinement.

Avez-vous pris des décisions pour les examens ?

Une fois que le suivi pédagogique aura été bien installé, l’Université planchera sur la suite des événements. Un principe fondamental : le maintien de l’équité de traitement entre les étudiants d’une même formation.

Les évaluations écrites et orales des relevant du contrôle continu pourront être proposées à distance, sous des formes différentes : rendus de travaux (dissertations, rapports, mémoires, etc.) à déposer sur Moodle ou à transmettre par mail ; évaluations à distance (par exemple des tests en ligne) sur Moodle ; entretiens par webconférence pour les épreuves orales, etc.

Les évaluations liées aux examens terminaux seront définies en temps utile en fonction de la durée de la fermeture de l’établissement. Si la période devait se prolonger et remettre en cause le calendrier universitaire actuel, les aménagements nécessaires (du calendrier et/ou des modalités d’évaluation) seraient mis en place pour permettre aux étudiants de valider leur année dans les meilleures conditions possibles, ce qui est notre objectif à tous.

Ces aménagements feront l’objet d’une validation par la Commission Formation et Vie Universitaire extraordinaire, via une consultation par voie électronique.

L’Université de Lille compte 75 000 étudiants et 7 100 personnels titulaires et non titulaires, la moitié étant des administratifs et l’autre moitié des enseignants chercheurs.

Transférer cet article à un(e) ami(e)