Vie des campus

Rålbøl : le kit anti-galères, pour les étudiants, par les étudiants

Par Marine Dessaux | le | Expérience étudiante

Justificatif de domicile, foyer fiscal, contribution à la vie étudiante (ou CVEC pour les intimes), pré-contrôle technique… Autant de termes qui provoquent aux étudiants plus de migraines que l’assemblage d’un meuble Ikea !

Pour faire face à la phobie administrative qui les guettait et à l’avalanche de responsabilités qui les touchaient, eux et leurs paris, Joseph Reinhart et Arthur Presse ont décidé de contrattaquer : ils ont créé Rålbøl. Un kit de survie concocté pendant le confinement qui fait des adeptes en cette rentrée mouvementée.

Tout est parti d’une histoire de passeport… - © @gauthiervr_photo
Tout est parti d’une histoire de passeport… - © @gauthiervr_photo

Contrairement à Hercule, qui lui n’a que douze travaux à réaliser, l’étudiant doit - à minima- faire face aux « 45 galères » répertoriées dans Rålbøl, le livre de Joseph Reinhart et Arthur Presse, eux-mêmes en études supérieures, en troisième année à Centrale Lyon.

Fort heureusement, il est possible d’alléger la tâche, guidé par ce kit de survie très bien conçu : clair, concis et sachant distiller les touches d’humour.

Un projet né pendant le confinement

« Tout est parti d’une discussion, à la bibliothèque en décembre dernier. Arthur me donnait une astuce pour obtenir mon passeport plus vite et nous avons commencé à énumérer nos galères avec l’administratif. Petit à petit est venue l’idée d’un livre. On croyait en ce format, on avait du temps, alors on a fait un premier test en écrivant un chapitre chacun, dans la foulée », raconte Joseph Reinhart.

Leur emploi du temps chargé rattrape vite les deux jeunes hommes qui, entre projets, sport et soirées, ne savent plus où donner de la tête. Au début du mois de mars, c’est le confinement qui leur donne l’opportunité de s’y consacrer à fond, pendant quatre mois.

« A posteriori, on n’aurait sûrement pas eu le temps d’aller jusqu’au bout du livre s’il n’y avait pas eu le confinement. On ne mesurait pas l’implication que son écriture et sa réalisation demandaient ».

Des conseils pour l’administratif, mais aussi pratiques : comment ouvrir une bière ? quels sont les légumes de saison ?
Des conseils pour l’administratif, mais aussi pratiques : comment ouvrir une bière ? quels sont les légumes de saison ? - © @gauthiervr_photo

Travail de groupe

C’est donc depuis chez eux, à renfort de réunions en visioconférence et à un rythme intensif (« de 8h à minuit ! »), que les deux étudiants achèvent 160 pages de conseils. Mais, pour produire un objet fini, impossible de tout faire seuls.

Une aventure entrepreneuriale de A à Z

« Ça a été une aventure entrepreneuriale de A à Z, avec de nombreux interlocuteurs. Nous avons d’abord trouvé des collaboratrices, en école de graphisme, qui ont créé l’identité visuelle de Rålbøl. Pour les questions techniques, nous avons contacté des professionnels, une gynécologue par exemple pour la partie sur la contraception. Notre professeur de marketing nous a aussi donné son avis et ses conseils. J’ai contacté la Poste, l’imprimerie, etc. Et notre famille, nos proches, ont été de véritables sources de conseils : un cousin qui a monté son entreprise, mon frère qui s’occupe de nos relations presse… », témoigne Joseph Reinhart.

Un objectif vite dépassé

Une équipe gagnante à en voir les résultats de la campagne de financement collaboratif, sur Ulule : en 48 heures l’objectif de 100 préventes est atteint.

« Nous venons de dépasser les 600 exemplaires pré-vendus », indique Joseph Reinhart. Les étudiants jeunes autoentrepreneurs ont également gagné le prix Vive la culture du « PitchPitch » sur la plateforme Ulule, parmi 21 nommés. « Nous avons remporté 500 €, ce qui nous permet de financer une partie de l’impression ».

Un engouement qui s’explique par un projet bien senti et une communication au poil : Rålbøl possède son site (qui est actualisé et sur lequel renvoient des QR codes dans les chapitres), son kit média (des logos et photos d’illustration à destination de la presse) et bientôt, « si les 1000 préventes sont atteintes », une communauté d’entraide : les Rålbøleurs.

« L’idée, c’est d’avoir une intelligence collective pour que les étudiants partagent entre eux ».

On n’écrit pas un livre pour gagner de l’argent !

Mais, si ce projet semble rencontrer son public, côté bénéfices escomptés, Joseph Reinhart est lucide : « On n’écrit pas un livre pour gagner de l’argent ! Nous nous sommes lancés dans cette aventure pour créer une structure, gagner en expérience et prouver qu’on peut être ingénieur et capable d’écrire ! ».

Une demi-tonne de livres à la maison !

Dans une démarche de débrouille jusqu’au bout, les centraliens s’apprêtent à recevoir leurs livres avant d’effectuer les envois, à la main. « Je vais recevoir 550 kg de Rålbøl chez moi ! », raconte Joseph Reinhart.

« On expédiera tout, en quelques journées de travail, aidés par des amis ».

Jusqu’au 11 septembre, précommandes et livraisons se font uniquement via internet. Il devrait cependant bientôt être possible de retrouver Rålbøl en librairie :

« Nous sommes en discussion avec une maison d’édition parisienne pour une diffusion classique en 2021 ».

L’astuce !

Comment motiver un étudiant qui procrastinerait tellement qu’il remettrait à plus tard la lecture de Ralbol ?

« Nous avons tout fait pour rendre le livre facile d’accès, visuel et avec un maximum d’humour. Les citations - d’Astérix et Obélix, Hubert Bonnisseur de la Batte alias OSS 117 et même Emma Watson - devraient finir de convaincre le lecteur de se plonger dans la lecture ! ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)