Métiers
&
carrières

5 conseils aux chercheurs qui voudraient lancer leur entreprise

Par Marine Dessaux | le | Doctorat

La start-up Alice & Bob veut créer l’ordinateur quantique !

Son cofondateur (avec Raphaël Lescanne), Théau Peronnin formule cinq conseils aux chercheurs qui voudraient créer leur start-up !

ordinateur quantique - © D.R.
ordinateur quantique - © D.R.

Théau Perronnin - © D.R.
Théau Perronnin - © D.R.

1/ S’informer.

Faire des recherches, poser des questions, assister à toutes les formations et les événements qui existent dans son écosystème. Tout ne sera pas forcément intéressant, toutes les rencontres ne seront pas immédiatement fructueuses mais c’est ainsi que s’approfondit un projet d’entreprise.

2/ Ne pas avoir peur de commencer petit.

Toute belle histoire d’entreprise a commencé modestement, dans un garage ou ailleurs, avant de prendre de l’ampleur. Il n’y a pas de raison de souffrir du « syndrome de l’imposteur ». Ce n’est pas parce qu’on commence petit, qu’on est moins capable qu’un autre. Au contraire, on peut même dire que la contrainte des moyens limités peut être un facteur de créativité.

3/ Lire sans cesse pour décoder l’entreprise.

Il n’y a pas d’astuce pour comprendre les termes de l’entreprise. Il faut se documenter, lire et lire encore. C’est également un bon moyen de savoir ce qui a été fait auparavant et comprendre les erreurs à éviter.

4/ Connaître les différentes sources de financement et leurs exercices imposés.

Il n’y a pas de meilleur pays que la France pour obtenir un financement dans la recherche sur des thématiques technologiques. Il existe beaucoup de financements publics et privés. Dans le privé, les subventions sont très codifiées, certaines requièrent différents exercices comme des rencontres avec des business managers. Il est important d'être au fait de tout cela.

5/ Approcher les SATT.

Le meilleur interlocuteur de proximité, c’est la SATT. Et écouter « Y combinator », un podcast qui fournit de des conseils aux startupers, est toujours utile.

Transférer cet article à un(e) ami(e)