Métiers
&
carrières

Comment réussir un partenariat de valorisation : à Toulouse, l’exemple de l’ENVT avec TTT

Par Marc Guiraud | le | Management

NeoCare, l’équipe de recherche en néonatalogie et élevage de l’ENVT (École nationale vétérinaire de Toulouse), reconnue comme l’une des meilleures du monde dans son domaine, cherchait un partenaire pour l’aider à commercialiser son application, Sanivet, destinée aux éleveurs canins et félins et aux vétérinaires. Elle l’a trouvé en la SATT (Société d’accélération du transfert de technologie) TTT (Toulouse Tech Transfert).

École nationale vétérinaire de Toulouse - © ENVT
École nationale vétérinaire de Toulouse - © ENVT

Passer par une première étape

La collaboration se révélant fluide, les deux parties ont construit une convention cadre pour 5 ans, signée le 16 avril 2020.

« Passer par cette étape d’une première collaboration ciblée sur un sujet précis nous a permis de nous connaître et d’apprendre à travailler ensemble, c’est une sorte de ‘proof of concept’ que nous apprécions particulièrement dans la recherche » explique Aurélien Grellet, responsable valorisation et partenariats à l’ENVT.

Visites sanitaires

Comme pour la plupart des autres élevages d’animaux, la loi prévoit que les vétérinaires effectuent des visites sanitaires dans les plus de 10 000 élevages de chats et autant d'élevages de chiens. L’application Sanivet, au stade du prototype, permettra donc aux vétérinaires de structurer leurs visites, de recueillir et d’enregistrer leurs observations et de fournir un rapport aux éleveurs.

En plus de cet intérêt pratique, l’application permettra la collecte de données à grande échelle sur la structure des élevages et leurs facteurs limitants : il deviendra possible de dresser un panorama précis de cette filière d'élevage, dont personne ne dispose aujourd’hui.

Plusieurs compétences

Sylvie Chastant
Sylvie Chastant

La SATT apporte plusieurs compétences à NeoCare ENVT, explique Sylvie Chastant, professeur de reproduction et responsable de NeoCare :

1) « Passer de notre prototype développé depuis deux ans en interne à une application professionnelle commercialisable.

2) On sait à qui on veut vendre ce produit : les éleveurs canins et félins et les vétérinaires. Mais on ne sait pas comment s’y prendre. La démarche entrepreneuriale, l’étude de marché, le business plan, la technologie des applications en mode industriel, la démarche commerciale… ne figurent pas dans nos compétences de chercheurs universitaires. La SATT va nous aider à finaliser le produit, le marketing et l’offre commerciale et va chercher des partenaires privés prêts à investir dans le projet.

3) Au-delà du sujet Sanivet, la SATT apporte également à NeoCare une compétence précieuse pour analyser ou préparer les contrats de conventions de recherche que nous signons avec des industriels (source quasiment unique du financement des recherches de NeoCare). Leur compétence en matière juridique, et notamment en ce qui concerne la propriété intellectuelle, nous est précieuse. 

5) Enfin, cerise sur le gâteau, comme NeoCare était en phase de labellisation DGER pour devenir une unité propre, ces analyses, externes et indépendantes, ont permis de montrer que nous sommes un laboratoire qui compte dans notre domaine. »

Dans le cadre de la convention cadre, TTT propose à toutes les unités de recherche de l’ENVT des analyses du panorama concurrentiel, « extrêmement utiles à la fois d’un point de vue académique et dans le monde industriel. TTT fait du datamining à partir de nos mots-clefs dans les publications scientifiques et parmi les brevets mondiaux. Cela nous permet également de repérer des laboratoires européens avec qui répondre à des appels à projets de l’ANR. »

Comment développer la culture de la valorisation chez les enseignants-chercheurs ?

« Il faut leur apporter de la valeur-ajoutée, dit Aurélien Grellet. Pour les sensibiliser, j’organise avec TTT et notre partenaire Inrae des points d’information, spécifiques, courts et libres d’accès, sur des sujets opérationnels comme ‘le savoir-faire secret, définition et mise en œuvre’, ou ‘les grandes étapes du dépôt d’un brevet’. Les chercheurs apprécient d’avoir des réponses aux questions naturelles qu’ils se posent. »

En tant qu’ancien chercheur à l’ENVT, ayant passé 5 ans dans une entreprise privée, Aurélien Grellet a la légitimité pour expliquer toutes les étapes du processus de valorisation, de la recherche à la mise sur le marché, « et pouvoir décrire un cas pratique comme Sanivet est très utile pour mieux convaincre ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)