Métiers
&
carrières

Rémunérations des dirigeants dans le public : les étoiles (Cnes) plutôt que la cantine (Crous)

Par Marc Guiraud | le | Personnels et statuts

C’est au Cnes (Centre national d'études spatiales) que les dirigeants sont les mieux payés : 205 200 euros annuels, en moyenne, pour les dix plus gros salaires, contre 57 303 euros en moyenne dans les Crous, selon des chiffres officiels 2018 sur les établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche*.

Rémunérations des dirigeants dans le public : les étoiles (Cnes) plutôt que la cantine (Crous)
Rémunérations des dirigeants dans le public : les étoiles (Cnes) plutôt que la cantine (Crous)

Après les dirigeants du Cnes, ce sont ceux du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) qui arrivent en deuxième position (196 400 euros en moyenne pour chacun des 10 plus gros salaires) suivi de ceux de IFP Énergies nouvelles (192 400).

C’est au Crous de Versailles que les 10 premiers salaires sont en moyenne les plus élevés (72 700 k€), devant le Crous Antilles Guyane (70 900) et le Crous de Paris (67 400).

Universités : vive l’outre-mer

Du côté des universités**, les 10 plus grosses rémunérations s’établissement en moyenne à 92 019 euros.

Le podium des meilleurs salaires revient aux universités de La Réunion (197 000 euros en moyenne), des Antilles (112 000) et l’Universite Paris-Est Marne-la-Vallee  (111 000).

Les rémunérations les plus faibles sont constatées pour les dirigeants des universités de Nîmes (77 000), Perpignan (82 800) et Bordeaux 3 Montaigne (82 700).

C’est dans les 12 écoles d’enseignement supérieur agricole et vétérinaire que les dirigeants ont été le plus augmentés de 2016 à 2018 : +73,7 %, soit 145 066 euros annuels, en moyenne. (Une variation qui s’explique par un passage de valeurs nettes en valeurs brutes en 2018) (n’est-ce pas plutôt le contraire).

11 établissements rémunèrent leurs 10 dirigeants les mieux payés dans une fourchette entre 150 000 et 200 000 euros : six écoles d’enseignement supérieur agricole et vétérinaire, trois Epic, l’Institut Mines-Télécom ou encore l’Agence pour l’enseignement français à l'étranger.

43 opérateurs se situent dans la tranche 100 000 à 150 000 euros annuels par dirigeant : la plupart des EPST (CNRS, Inserm, IRD, Inria, Ined et Inrae), quelques universités (Strasbourg, Montpellier, Antilles, Upec, Paris 2 Panthéon-Assas…), quelques écoles (l’Enac, Polytechnique, l'École des ponts ParisTech…) ainsi que l’Inpi, la BNF, le Cerema, l’Anses, le Cnous.

Le top 10 des établissements qui rémunèrent le mieux les dirigeants

CNES

CEA

Ifpen

AEFE

Agro Paris Tech

IMT

Vetagro Sup

Montpellier Sup Agro

Oniris Nantes

Agrocampus Ouest

Transférer cet article à un(e) ami(e)