Vie des campus

5 événements du sup’ à suivre à distance pour la journée des droits des femmes

Par Marine Dessaux | le | Rse - développement durable

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2021, les établissements d’enseignement supérieur se mobilisent. Si beaucoup d'événements se tiendront en présentiel, Campus Matin a sélectionné cinq rendez-vous qu’il vous sera possible de suivre depuis chez vous.

La journée internationale des droits des femmes a lieu le 8 mars - © Gerd Altmann Pixabay
La journée internationale des droits des femmes a lieu le 8 mars - © Gerd Altmann Pixabay

Malgré un manque de moyens consacrés à la lutte contre les discriminations souligné par la Conférence permanente des chargés de mission et référents égalité et diversité (Cped), les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche se mobilisent pour la journée des droits des femmes.

Campus Matin a relevé pour vous cinq événements accessibles à distance à ne pas rater !

1. Un atelier-débat : « Éduquer pour combattre le sexisme » à l’Université Caen Normandie

Le 8 mars 2021, l’Université de Caen Normandie organise plusieurs événements dont l’atelier-débat « Éduquer pour combattre le sexisme » de 14h00 à 17h00. Plusieurs conférences et interventions se tiendront, suivies d’une projection et clôturées par un débat.

Le déroulé :

  • 14h : conférence de Jessie Magana, autrice de littérature de jeunesse, directrice de collection : “La littérature jeunesse au prisme du genre” ;
  • 14h40 : interventions de Séverine Saillot et Nathalie Tamion, formatrices en lettres à l’Inspé Normandie Caen ;
  • 15h20 : conférence d’Astrid Leray, consultante égalité au Cabinet Trezego : “Se défaire de l’androcentrisme et restituer une histoire mixte : les travaux entrepris dans différents musées normands pour redonner leur juste place aux femmes” ;
  • 16h10 : projection du film Good Girl de Merja Maijanen (2019) ;
  • 16h25 : débat animé par Hervé Roué, responsable régional culture et médias pour les Centres d’entraînement aux méthodes d'éducation active.

Pour participer, inscrivez-vous en envoyant un e-mail à inspe.evenement@unicaen.fr. Le lien de connexion vous sera communiqué par mail le matin de l’événement.

2. Trois webinaires : consentement, emprise et témoin actif à l’Université Grenoble Alpes

Conçus en trois temps, les webinaires de l’UGA à l’occasion de la journée du droit des femmes poseront les questions du consentement, de l’emprise, mais aussi de la notion de témoin actif face aux violences sexistes et sexuelles.

Qu’est-ce que le consentement enthousiaste, libre et éclairé ? Comment demander ou exprimer le consentement dans une relation sexuelle ? Comment intervenir si l’on est témoin de violences sexistes et sexuelles ?

Le webinaire, conçu comme un échange interactif, répondra à ces questions et invitera les participants à se positionner sur des situations de la vie affective.

Le programme :

  • 12h15 - 14h00 : Le consentement, parlons-en ! animé par Sexe & Consentement.
  • 14h30 - 15h00 : Qu’est-ce que l’emprise ? À confirmer : Marlène Jouan, maîtresse de conférences en philosophie UFR ARSH UGA.
  • 15h30-16h30 : Qu’est-ce qu’un témoin actif ? animé par Sexe & Consentement. L’association « Sexe et Consentement » mène des actions de prévention pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles à l’université.

Inscrivez-vous ici pour recevoir le lien Zoom.

3. Une exposition : Archéosexisme par la Misha, le CNRS et l’Unistra

Cette exposition témoigne du sexisme omniprésent, principalement sur les terrains de fouille - © Misha
Cette exposition témoigne du sexisme omniprésent, principalement sur les terrains de fouille - © Misha

Archéo-Sexisme est une exposition itinérante de témoignages sur le sexisme en archéologie, qui vise à encourager la mixité et l’égalité à travers une meilleure éthique dans le monde de la recherche.

Si elle existe depuis début 2021, la journée du droit des femmes est l’occasion de visiter virtuellement, via une vidéo, cette production de la maison interuniversitaire des droits de l’homme (Misha), la mission égalité-parité de l’Université de Strasbourg et la délégation Alsace du CNRS.

On y retrouve des témoignages, recueillis par le projet Paye ta Truelle et l’association Archéo-Éthique, qui ont été illustrés par des artistes.

Visualiser l’exposition. Revoir la conférence introductive de l'événement.

4. Un livre : présentation d’un ouvrage collectif pour identifier et réduire les inégalités dans les sciences à l’Université Rennes 1

Colette Guillopé, professeure émérite de l’Université Paris-Est Créteil et coordinatrice de l’association Women in mathematics en France, et Marie-Françoise Roy, professeure émérite de l’Université Rennes 1 et présidente du Committee for Women in Mathematics, présentent l’ouvrage collectif intitulé Une étude globale des inégalités femmes-hommes dans les mathématiques, l’informatique et les sciences : comment les mesurer ? Comment les réduire ?.

Le lundi 8 mars à 18h, elles présenteront ce livre lors d’une visioconférence, suivie d’un échange jusqu'à 19h.

S’inscrire.

5. Une conférence-projection : conférences et court-métrage sur le droit et les mobilisations féministes à l’Université Paris Nanterre

Programme complet de la semaine à retrouver sur le site de l’université - © Université Paris Nanterre
Programme complet de la semaine à retrouver sur le site de l’université - © Université Paris Nanterre

L’Université Paris Nanterre a annoncé « saisir l’occasion de la journée internationale des droits des femmes » pour organiser sa première semaine de l’égalité et de la non-discrimination.

Cette dernière sera ouverte, le 8 mars 2021, par une conférence-débat suivie d’une projection sur le thème du rôle du droit dans les mobilisations féministes.

De 16h à 18h, il sera possible de suivre en ligne cet événement déjà complet en présentiel.

Au programme, trois conférences : « Viols : quelles réponses pénales ? », « Le droit et les mobilisations féministes » et « Le traitement juridique et judiciaire des violences conjugales ». Ainsi que la projection du court-métrage « Je tu il nous vous elles », co-réalisé par Agathe Fadier, sur le harcèlement sexuel au travail.

Se connecter, le 8 mars à 16h, et cliquer sur le bouton « En direct » pour assister à l'événement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)