Métiers
&
carrières

Organismes de recherche : un mode de recrutement pluriel

Par Catherine Piraud-rouet | le |  Concours/Recrutement

Pour s’attirer les talents, le monde de la recherche est partagé entre le schéma - plus ou moins largement exclusif - du concours, pour les organismes publics, et les campagnes d’offres d’emploi de droit commun pour le secteur public à caractère économique et commercial, comme pour le secteur privé.

Les modes de recrutement des chercheurs varient entre les organismes de recherche privés ou publics. - © Laurence Godart (CEA)
Les modes de recrutement des chercheurs varient entre les organismes de recherche privés ou publics. - © Laurence Godart (CEA)

En matière de recrutement, les principaux organismes de recherche publics français fonctionnent globalement sur le même schéma que le CNRS, qui vient de lancer sa campagne d’emploi 2021 : le concours, divisé en deux phases, d’admissibilité et d’admission, y est la règle dominante pour recruter leurs personnels de recherche titulaires. Mais cette dominance varie selon leur statut et leur champ d’activité.

Organismes publics : un schéma commun, des modalités individuelles

Si certains établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST), comme Inrae (Institut national de la recherche agronomique) ou l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), sont sensiblement calqués sur la procédure CNRS, d’autres comme Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), placé sur un secteur hyper concurrentiel et innovant - la recherche en informatique - recrutent plus largement sur contrat de droit privé.

La composition des jurys varie également : ainsi, à Inrae par exemple, c’est le PDG qui est décisionnaire. Les calendriers peuvent aussi être pluriels. A Inrae, la campagne de concours de chargé de recherche de classe normale (CRCN) sur profil est ouverte de la fin janvier à début mars, celle du concours de CRCN sur projet a été ouverte en mi-octobre à mi-novembre 2020, alors que les inscriptions pour celle des concours de DR2 sont ouvertes de la fin juin à la fin août.

CDD et CDI dans le secteur privé ou semi-privé

Les recrutements de droit privés, en CDI ou CDD, sont par contre la règle dans les fondations à statut particulier (Pasteur ou Curie) ainsi que dans les établissements publics à caractère industriel et commercial (Epic), comme l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l'énergie) ou Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer).

Ou encore le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), qui recrute, toute l’année et sans concours, du BEP-CAP au doctorat, principalement des chercheurs, des ingénieurs et des techniciens.

Le CEA accueille aussi des doctorants pour des contrats de 3 ans et des post-doctorants pour 1 ou 2 ans. Sont également proposés aux étudiants des contrats en alternance et des stages rémunérés dans les domaines de l’informatique, de la physique, de la chimie, de l’électronique ou de la mécanique.

Transférer cet article à un(e) ami(e)