Métiers
&
carrières

Comment le CNRS gère les conséquences RH de la crise Covid-19

Par Gilbert Azoulay | le | Personnels et statuts

Ce sont des nombreuses mesures, dont un soutien psychologique pour les agents, qui ont été prises par la DRH (Direction des ressources humaines) du CNRS pour s’adapter à la crise du coronavirus. La quasi-totalité des agents télétravaille depuis le début du confinement, le 16 mars et les 1100 unités de recherche et de service ont dû fermer leurs portes.

Site internet du CNRS - © D.R.
Site internet du CNRS - © D.R.

Bien entendu, s’assurer que la paie des agents soit effectuée sans retard a été la première mesure prise.De même, la gratification pour les stagiaires est maintenue, que le stage se poursuive en télétravail ou qu’il soit suspendu.

Le calendrier du dialogue social

Il a été aménagé :

  • Un CCHSCT exceptionnel a été réuni par audioconférence en début de semaine du 23/03 : « Il a permis de passer en revue l’ensemble des dispositions prises par le CNRS pour faire face à la crise actuelle, et de répondre aux questions posées par les organisations syndicales, ou remontées du terrain par elles ».
  • Un autre CCHSCT exceptionnel sera organisé mi-avril, complété par la réunion des instances locales, les comités régionaux (CRHSCT), « qui permettent d’échanger sur la situation à ce niveau et sur les cas particuliers, collectifs comme individuels ».
  • Le comité technique et sa réunion préparatoire étudieront courant avril 2020 le projet de lignes directrices de gestion relatives aux promotions et aux parcours professionnels. « De même, le calendrier de la campagne d’apprentissage est aménagé, mais tout sera fait en amont, et en accord avec les représentants des organisations syndicales, pour que la commission nationale de la formation permanente (CNFP) puisse se réunir dès la sortie de crise afin de statuer définitivement sur les dossiers d’apprentissage 2020-2021 ».

Concours et recrutements

  • Maintien des campagnes de concours et d’entretiens annuels pour les ingénieurs et techniciens, mais report des concours pour le recrutement des chercheurs ;
  • Pour les contractuels qui étaient en cours de recrutement : recrutement et paiement pour ceux dont le contrat de travail est déjà signé par l’une des parties, les autres étant « normalement reportés, sans remettre en cause le candidat retenu » ;

Télétravail et autorisation spéciale d’absence : « confiance et souplesse »

Concernant le personnel en autorisation spéciale d’absence (ASA), la demande doit se faire « par mail au responsable hiérarchique qui accepte et transmet la demande à la ou au gestionnaire » selon le DRH.

Il existe des possibilités de passer du statut de l’ASA au télétravail ou l’inverse, en faisant un mail à son responsable hiérarchique. « Il est également possible de s’organiser pour avoir une partie de la semaine en télétravail et une partie de la semaine en ASA, il faut pour cela en discuter avec son responsable de service. Les maîtres-mots sont confiance et souplesse ».

Soutien psychologique

La DRH avait préparé, avant la crise, une convention avec la MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale) pour offrir un soutien psychologique aux personnes se trouvant dans des situations de souffrance psychologique au travail. Cette convention devait être signée le 07 avril 2020 !

« Compte tenu des circonstances actuelles, nous avons élaboré avec notre partenaire une proposition de soutien psychologique spécifique, à destination des personnes pouvant se trouver en difficulté actuellement, notamment à cause de l’isolement ».

Cette prestation, diffusée le 26 mars dans les délégations régionales, aura deux voies d’accès :

  • A travers des personnes référentes - telles que le médecin de prévention, l’assistante sociale, le responsable des ressources humaines ou encore le directeur d’unité - qui pourront transmettre le numéro de l’agent souhaitant bénéficier d’un soutien au psychologue afin de convenir d’un rendez-vous visiophonique ou téléphonique ;
  • Directement, pour l’agent qui peut appeler directement le numéro vert 0800 10 50 56 pour prendre rendez-vous avec un psychologue.

Communication interne renforcée

« Nous avons décidé de renforcer notre communication interne en créant une newsletter spéciale Covid-19, qui sera diffusée deux fois par semaine. Elle recensera les décisions internes prises dans le cadre de la crise sanitaire : mesures liées à la gestion des ressources humaines, aux missions, aux concours ; création d’une foire aux questions, etc. », écrit Antoine Petit, P-DG du CNRS dans un message daté du 27/03/2020.

« Prises à un instant T, elles ont vocation à évoluer et à être adaptées en permanence à la situation. Nous sommes conscients qu’elles ne répondront pas à tous les cas particuliers, forcément nombreux dans un établissement de la taille du CNRS. Les délégations régionales et leurs services, mobilisées depuis le début de la crise avec un grand dévouement, restent vos interlocuteurs de proximité », ajoute-t-il.

Comment les laboratoires s’organisent à distance

Hormis les laboratoires CNRS dont les recherches portent sur le Covid-19 et dont le fonctionnement se poursuit à plein temps, toutes les autres unités mettent en place leur plan de continuité d’activité.

Quelques témoignages recueillis par CNRS Info le 27/03 :

Transférer cet article à un(e) ami(e)