Numérique

Skema : comment devenir « la business school de l’intelligence augmentée » ?

Par Gilbert Azoulay | le | Actualité

Skema business school veut devenir « la business school de l’intelligence augmentée » et revoit donc les parcours d’apprentissage pour que 100 % des étudiants disposent d’une compétence hybride reposant sur l’application de l’IA aux pratiques managériales.

Skema : comment devenir « la business school de l’intelligence augmentée » ?
Skema : comment devenir « la business school de l’intelligence augmentée » ?

C’est à Montréal que Skema a lancé un laboratoire (Skema Global Lab in AI) et un centre de R&D (Skema Quantum Studio) qui propose une plateforme collaborative permettant aux étudiants et enseignants de mettre en œuvre l’IA en manipulant de grandes quantités de données.

L'école va déployer la plateforme sur l’ensemble de ses campus sud-africain, américain, brésilien, chinois et français.

« Ecosystème vibrant »

Annoncé en janvier 2019, le laboratoire piloté Thierry Warin, professeur en science des données appliquée aux entreprises dispose à ce jour d’un budget de 3 M€.

Le « Lab » a débuté ses activités sur le campus nord-américain de l'école, à Raleigh (Caroline du Nord) début 2019, avant d'être implanté à Montréal, où Skema s’insère dans un « écosystème vibrant » en matière d’IA, selon Alice Guilhon, DG de Skema.

L'école y a en effet conclu un partenariat avec Ivado (Institut de valorisation des données) et a signé la « Déclaration de Montréal » sur le développement responsable de l’intelligence artificielle.

Avec la plateforme Skema Quantum Studio, « les étudiants et les professeurs auront accès à une suite d’outils d’analyse parmi les plus puissants au sein des institutions d’enseignement supérieur ».

D’ici deux ans, les 160 enseignants-chercheurs permanents l’utiliseront dans leurs enseignements. La plateforme permet notamment de structurer et agréger des données de sources différentes mises à jour en temps réel, par exemple la base mondiale des brevets ou des rapports financiers d’entreprises.

Signature en IA 

La collaboration sur la plateforme repose sur des interactions entre étudiants et avec leurs professeurs. Surtout, un robot leur apporte des réponses fondées sur les données disponibles dans les syllabus, dans les cours et dans les échanges effectués sur la plateforme. « Ce sont des outils d’ingénieurs qui entrent dans le domaine de la gestion. Skema est la première école à le faire, mais je souhaite que d’autres en fassent de même, car il s’agit de rattraper le retard technologique qui est le nôtre », déclare Thierry Warin.

Au sein du Programme grande école, deux dispositifs nouveaux autour de l’IA sont annoncés :

  • un parcours « Signature en IA » autour des sciences de la donnée ;
  • un cours de stratégie industrielle basé sur les contenus développés par l’Institut de stratégie et de compétitivité de Harvard Business School, dirigé par Michael Porter.
  • Le BBA en quatre ans de Skema proposera aussi une spécialisation en dernière année dédiée à l’intelligence augmentée.
  • Enfin, l’intégralité des étudiants devront passer un certificat d'éthique en IA.

Skema a par ailleurs entamé une collaboration avec Bleu Blanc Tech, sœur de la French Tech, pour aider les start-ups montréalaises à recruter des étudiants, notamment en stage.

Transférer cet article à un(e) ami(e)