Numérique

[Vidéo] Des écoles racontent comment elles se sont digitalisées pendant la crise

Le | Contenu sponsorisé - Pédagogie

Dans une série d’entretiens réalisée par Campus Matin, des représentants de grandes écoles et groupe d’enseignement supérieur reviennent sur leurs initiatives pour assurer la continuité pédagogique pendant la crise Covid-19. Et en tirent des leçons pour la poursuite de leur transformation digitale.

Gilbert Azoulay, directeur associé de Campus Matin a réalisé cette série d’entretiens. - © Crise sanitaire et digitalisation : les retours d’expérience des écoles
Gilbert Azoulay, directeur associé de Campus Matin a réalisé cette série d’entretiens. - © Crise sanitaire et digitalisation : les retours d’expérience des écoles

Le temps de six vidéos, Campus Matin et son partenaire Blackboard interrogent les pratiques et apprentissages de la crise sanitaire en faveur de la transformation digitale au sein de HEC, Galileo, Audencia, Kedge et l’Edhec.

Implication des étudiants et échanges de bonnes pratiques à HEC

« L’enjeu a consisté à comprendre comment utiliser au mieux les technologies à la disposition des enseignants, indique Anne Michaut, doyenne associée en charge de la pédagogie d'HEC Paris. Les étudiants se sont fortement impliqués pour identifier les meilleures manières d’opérer. »

La première business school européenne s’est également appuyée sur l’expertise de collaborateurs en charge de la veille technologique, ainsi que sur les échanges nourris avec les réseaux de responsables pédagogiques d’établissements de premier plan, comme Harvard.

Galileo : une offre de services globale, une adaptation locale

Les investissements massifs dans le digital ont été initiés avant la crise pour transformer l’expérience étudiante et favoriser la pédagogie inversée. « Avec 170 000 étudiants dans le monde, répartis dans 36 écoles, nous devons structurer et ajuster nos pratiques », indique Gwendal Auffret, directeur de l’innovation et des opérations pédagogiques de Galileo Global Éducation.

Une cinquantaine de référents digital learning sont chargés d’adapter les solutions en local, en fonction des spécificités pédagogiques. « Nous privilégions la logique d’expérimentation et de ruissellement des expériences réussies vers les autres écoles. »

Vers un meilleur équilibre présentiel digital chez Audencia 

Mobilisant déjà les technologies numériques dans la gamification de l’enseignement, l’école a formé une cellule de crise associant collaborateurs et enseignants pour assurer la continuité pédagogique.

« Aujourd’hui nous travaillons sur l’amélioration de l’ingénierie avec le concours des étudiants, qui expriment une attente de mixité phygitale pour bénéficier du meilleur des deux mondes », précise Tamim Elbasha, directeur pédagogique et développement qualité d'Audencia Business School. Avec une ligne directrice : adapter les outils aux ambitions, et non l’inverse.

Kedge : exploiter la data pour améliorer l’enseignement

En moins de 24h, les quatre campus de l’école ont réussi à passer en 100 % distanciel. « Nous étions bien outillés, nos équipes avaient été formées et ont pu accompagner les professeurs pour basculer leurs cours en e-learning », indique Anil Benard-Dende, directeur général adjoint de Kedge Business School, qui perçoit dans le digital une opportunité pour améliorer l’enseignement, « en analysant les données d’expérience utilisateur ». Pour découvrir et tester de nouvelles solutions digitales, l’école s’implique dans son écosystème - notamment le cluster EdTech.

L’Edhec mise sur son laboratoire d’innovation pédagogique

La période Covid a représenté une opportunité d’expérimentation, dans la lignée du travail engagé depuis quatre ans pour transformer l’expérience étudiante. Pour définir le bon équilibre entre distanciel et présentiel, et accompagner enseignants et étudiants, l’équipe de direction peut compter sur le laboratoire d’innovation pédagogique.

«  Nous misons sur les micro-initiatives pour améliorer l’enseignement, et sur la data pour personnaliser au mieux la démarche d’acquisition de savoirs et de compétences  », précise Anne Zuccarelli, directrice de l’expérience étudiante de l’Edhec Business School.

La transformation digitale du sup’ vue par Blackboard

Les deux dernières années ont été celles d’une marche forcée vers le e-learning. L’enjeu post-Covid est de conduire le changement, avec une révision de l’ensemble des process pour tirer le meilleur parti du numérique.

Pour Juan Alegret, vice-président régional des ventes Europe de Blackboard, plusieurs points de vigilance sont à prendre en compte : « Répondre avant tout aux besoins des utilisateurs finaux ; développer les compétences, notamment du corps professoral ; prendre des décisions pédagogiques sur la base des données recueillies ; et miser sur des plateformes faciles à prendre en main et à utiliser.  »

Pour aller plus loin

• Plus d’informations ici.

• Contact. Audrey Masset, responsable marketing Europe chez Blackboard : audrey.masset@blackboard.com.

Transférer cet article à un(e) ami(e)