Vie des campus

La chaîne Lumni fait appel au youtubeur Cyrus North pour toucher les étudiants

Par Marine Dessaux | le | Expérience étudiante

Lancée fin septembre, la plateforme éducative, Lumni étudiant, agrège les contenus de France Télévision et de nombreux autres partenaires pour le pré et post-bac et propose également des créations originales. Parmi elles, l’émission du youtubeur Cyrus North, « L’entre deux » porte sur les questions et enjeux de société avec scientifiques, penseurs et experts. Entretien.

20 vidéos de l’Entre-deux seront publiées sur : la laïcité, l’addiction, le doute scientifique, etc. - © France Télévision
20 vidéos de l’Entre-deux seront publiées sur : la laïcité, l’addiction, le doute scientifique, etc. - © France Télévision

Une chaine en ligne pour l’orientation, la méthodologie, mais aussi la culture générale et le bien-être

Dans la continuité de la plateforme Lumni, à destination des enfants, parents et professionnels de l'éducation, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Esri) et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports ont annoncé le 27 septembre dernier, le lancement d’une nouvelle offre pour « accompagner les étudiants dans les années pré et post-bac ».

Avec l’aide d’une vingtaine de partenaires, dont la Conférence des présidents d’université (CPU), Fun-Mooc, le Cnam, Campus France ou encore le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), la chaine Lumni étudiant met à disposition plus de 1 200 contenus et services. Ces derniers se répartissent autour de trois axes : l’orientation, le bien-être au quotidien, la culture générale et la méthodologie.

L’entre-deux

Format de 26 minutes produit par Outsideur, l’émission « l’Entre-deux » est l’une des créations originales phares de Lumni étudiant. Elle est animée par le youtubeur Cyrus North, notamment connu pour faire de la vulgarisation de sujets philosophiques et pour ses vidéos révision pour le bac.

Dans cette émission, l’exercice est différent : non plus seul face caméra, Cyrus North prend le rôle de l’intervieweur auprès de chercheurs. Il aborde des sujets de société comme l’intelligence artificielle avec un responsable Intelligence artificielle à l’Agence nationale de la Recherche ; ou encore des préoccupations telles que le sommeil, avec une chercheuse en neurosciences et le bien-être, avec une docteure en pharmacie.

« Cela faisait longtemps que je voulais avoir des discussions assez profondes sur des thématiques avec de vrais enjeux aujourd’hui. J’ai trouvé les thématiques de 21 leçons pour le XXIe siècle très intéressantes et j’avais envie d’en parler avec des professionnels et des experts de ces domaines », explique Cyrus North.

Avec un emploi du temps chargé, c’est finalement dans le cadre de Lumni que le youtubeur trouvera le moyen de réaliser son idée. Accompagné d’une équipe de réalisation, L’entre-deux voit le jour.

« Nous tournons trois épisodes par jour, c’est assez intense de jongler d’un sujet à un autre. Les conversations très profondes : on ne le voit pas, car les vidéos sont montées, mais les échanges durent un peu plus d’une heure », raconte Cyrus North.

Cyrus North a co-écrit « Le Rap Philo », vidéo qui synthétise le programme de philosophie du bac, en chanson. La vidéo totalise 4,7 millions de vues. - © Outsideur
Cyrus North a co-écrit « Le Rap Philo », vidéo qui synthétise le programme de philosophie du bac, en chanson. La vidéo totalise 4,7 millions de vues. - © Outsideur

Parler aux étudiants

Avec ses 660 000 abonnés et millions de vues cumulées, le jeune homme aux lunettes rondes sait s’adresser aux étudiants : sur sa chaîne principale, son public se compose à 50 % de 18-24 ans suivis des 25 ans et plus.

Comment construit-il ses vidéos pour leur parler ? « Quand je choisis un sujet, je ne me pose pas la question de ce qui va intéresser des étudiants, je me demande ce qui m’intéresse moi. Et je prends le pari que ça va les intéresser aussi. Il faut bien sûr que ça ait du sens : le sommeil, par exemple, cela me concerne moi comme eux ! Quand je pose des questions également, j’essaie de réfléchir à ce qu’un étudiant aimerait savoir. »

Des questions que les étudiants peuvent d’ailleurs poser eux-mêmes, directement sur le portail de Lumni. Aux enseignants, services communication, ou autres acteurs du sup’ qui voudraient créer du contenu vidéo à destination des étudiants, Cyrus North conseille :

« Faites ce que vous avez envie de voir, ce qui vous manque, ce que vous auriez aimé voir lorsque vous étiez étudiant ».

Une place à la télévision ?

Pendant le premier confinement et à nouveau lors du second, Lumni a mis à l’antenne des cours donnés par des professeurs de l’Éducation nationale. Alors, la plateforme Lumni étudiant aura-t-elle, elle aussi, une présence sur le petit écran ?

« C’est possible, acquiesce Delphine Ernotte, présidente de France Télévision. Certains programmes peuvent s’y prêter. » 

Carte interactive : des services partout en France

« Ce que peut apporter Lumni étudiant, ce sont des informations. De nombreuses initiatives sont proposées par les établissements, l’État ou les collectivités, et il faut un moyen de les faire connaître à tous les étudiants pour qu’ils puissent en bénéficier », déclarait Frédérique Vidal lors du lancement.

Et l’une des ressources pour fédérer plus de 700 initiatives en France et en outre-mer prend la forme d’une carte interactive. Elle propose de trouver un logement, une bourse, un prêt d’ordinateur ou encore un soutien psychologique, des soins gratuits ou des aides régionales.

Un outil collaboratif que les acteurs de l’enseignement supérieur sont invités à compléter.

Transférer cet article à un(e) ami(e)