Vie des campus

Le budget des services communication a doublé en deux ans

Par Marine Dessaux | le | Stratégies

Depuis 2019, le budget des services communication dans les établissements du supérieur a fait un bond de 51 %. Une tendance marquée dans les écoles de commerce, où la concurrence forte et le recrutement d'étudiants à l’international font grimper les coûts. Décryptage.

Le budget du service com’ est jugé satisfaisant par 57 % des répondants. - © CPU / Université d’Angers
Le budget du service com’ est jugé satisfaisant par 57 % des répondants. - © CPU / Université d’Angers

Le chiffre : un budget moyen de 313 000 €

En 2021, le budget moyen annuel des services communication des établissements supérieurs s'établit en moyenne à 313 000 euros, constate l’Observatoire des métiers de la communication dans l’enseignement supérieur. Soit 106 000 euros de plus qu’en 2019, ce qui correspond à une hausse de 51 % sur deux ans. Une progression spectaculaire qui masque toutefois de fortes disparités.

La source : qui a produit ces statistiques ?

Cette étude a été menée par l'Association des responsables de la communication de l’enseignement supérieur (Arces) qui partage les conclusions de son Observatoire des métiers de la communication dans l’enseignement supérieur tous les deux ans. Pour sa neuvième édition, l’enquête a été réalisée en partenariat avec le cabinet Occurence et publiée le 7 octobre 2021.

La méthode : comment ont été collectées ces données ?

Cette édition 2021 de l’observatoire a été réalisée via un questionnaire de 145 questions dont 29 ouvertes, autoadministré sur internet entre avril et juin 2021. Il a été complété par 176 personnes membres de l’Arces sur 384 questionnaires envoyés, soit un taux de participation de 46 %.

Des disparités fortes entre privé et public

Derrière la hausse moyenne, on observe de fortes disparités entre public et privé avec des budgets moyens consulaire/privé s'élevant à 690 000 € contre 195 000€ dans le public, soit 3,5 fois moins importants.

Ainsi, les services des différents types d'établissements connaissent toutes une augmentation de leurs moyens, mais sur des échelles différentes. Depuis 2019, les universités ont revu les budgets à la hausse de 34,5 % (et 32,2 % pour les écoles d’ingénieurs) quand les écoles de commerce ont connu un bond de 74,7 % !

Et les établissements les plus importants en nombre d'étudiants, sont loin d'être les mieux dotés ! En effet, les universités qui accueillent plus de la moitié des étudiants en France ont un budget moyen annuel de 226 000€ et se trouvent tout en bas du tableau. Les écoles d’ingénieurs bénéficient, elles, en moyenne de 263 000€ et les écoles de commerce, loin devant, de 1,47 million d’euros.

Comment expliquer cette hausse de budget ?

Une piste de réponse concernant cette augmentation du budget de la communication est que, dans les écoles de commerce, des efforts de recrutements font grimper significativement les budgets (certains à plus d’un million d’euros). Des chiffres liés à une concurrence forte et au recrutement d’étudiants à l’international.

Par ailleurs, les écoles d’ingénieurs et les universités voient aussi leur budget augmenter, respectivement de 36 % et 29 %.

On note en outre que si cette hausse de moyens a majoritairement eu lieu en 2021, le budget de 2020 est resté stable, malgré la crise sanitaire, pour 55 % des établissements membres de l’Arces, et a même augmenté pour 27 % d’entre eux (dans la tendance de 2019). 

Une enveloppe néanmoins jugée satisfaisante pour accomplir leur mission par 57 % des répondants, c’est 11 points de mieux qu’en 2019.

Les autres enseignements de l’enquête

L’Observatoire montre plusieurs autres progressions, démontrant « une montée en puissance de la communication dans les établissements » :

  • 89 % des directeurs de la communication font partie intégrante de la stratégie, contre 76 % en 2019 ;
  • 65 % des directeurs de la communication font partie du comité de direction, contre 56 % en 2019 ;
  • un effectif moyen des services communication en constante progression depuis 2013 passant de quatre à six en 2019, puis à huit personnes à la rentrée 2021.

Digitalisation des fonctions

L'étude montre aussi une digitalisation des fonctions : les plateformes pour les événements digitaux entrent directement à la troisième place des outils les plus utilisés par 71 % des établissements, « alors qu’ils étaient jusqu’à présent absents », note l’Arces.

À l’inverse, l’édition papier passe de 94 à 74 %, « une tendance en baisse, à confirmer après la sortie de crise ».

L’impact de la crise sanitaire

« Il était important de savoir si la crise sanitaire avait eu un impact sur nos métiers. Cette enquête montre que c’est le cas, mais avec plusieurs bonnes surprises, indique Anne-Marie Patard, directrice de la communication du Pôle Léonard de Vinci, qui a coordonné l’observatoire pour l’Arces. La question désormais est de savoir si nous sommes bien à un tournant important pour nos métiers, et nous verrons dans deux ans, si la dixième édition permet de le confirmer. »

La crise Covid a en particulier largement impacté la communication interne, car 86 % des répondants ont abordé ce thème dans leurs supports et que pour 82 % des répondants elle a amplifié le rôle de la communication interne.

Néanmoins, si elle est perçue comme très chronophage par une grande majorité des répondants (93 %) , le poids de la crise dans les équivalents temps plein (66 %) et le budget de communication (22 %) reste « finalement relativement faibles au regard de son impact », note l’Arces. D’ailleurs, seuls 15 % des responsables communication pensent renforcer leurs moyens de communication de crise.

Transférer cet article à un(e) ami(e)