Métiers
&
carrières

Le carnet de Campus Matin (juin-juillet) : découvrez ces cinq personnalités !

Par Marine Dessaux | le | Concours/recrutement

Une fois par mois, découvrez cinq personnalités qui prennent de nouvelles responsabilités. Ce mois-ci : une présidente d’université, un directeur général des services, une vice-présidente déléguée… Apprenez-en plus sur eux et découvrez leurs enjeux !

Chaque mois, Campus Matin met en lumière cinq hommes et femmes qui ont pris de nouvelles fonctions.
Chaque mois, Campus Matin met en lumière cinq hommes et femmes qui ont pris de nouvelles fonctions.

Virginie Dupont, Frédéric Dehan, Virginie de Barnier, Thierry Magnin et Sophie Valade : ils et elles sont de nouveaux visages du sup’ ou des figures bien connues dont la trajectoire professionnelle change. Campus Matin met en lumière leur parcours et leurs enjeux.

1. Virginie Dupont : présidente de l’Université Bretagne Sud 

Virginie Dupont est recrutée comme maîtresse de conférences à l’UBS en 1994
Virginie Dupont est recrutée comme maîtresse de conférences à l’UBS en 1994 - Université Bretagne Sud

Virginie Dupont, professeure des universités  est la première femme à être élue présidente de l’Université Bretagne Sud (UBS). Elle remporte les votes le 30 juin dernier, avec 19 voix sur 30. Son mandat a débuté le 2 juillet.

Une élection qui n'était pas gagnée d’avance puisque, lors des élections du conseil d’administration, la liste soutenant sa candidature « Ensemble, construisons l’avenir » avait obtenu six sièges contre sept pour celle de Frédéric Bedel, doyen de la faculté des sciences, le 11 mars dernier.

Son parcours

Titulaire d’un doctorat de chimie-physique de l’Ensic (Lorraine INP), Virginie Dupont est recrutée comme maîtresse de conférences à l’UBS en 1994. Elle y occupe d’abord les fonctions de directrice adjointe de la faculté des sciences à partir de 2006, puis de doyenne en 2008.

Après l'élection de Jean Peeters, en 2012, elle devient première vice-présidente en charge du CA, des finances, des RH et du patrimoine. En parallèle, elle est vice-présidente « cohésion » de la Comue Université Bretagne Loire, de 2016 à 2019, et prend la tête de l’Association nationale des vice-présidents du CA des universités à partir de 2016. 

Ses enjeux

L’ex-première vice-présidente en charge du conseil d’administration lors des deux mandats de Jean Peeters reprend le flambeau de son prédécesseur. Parmi les challenges qu’elle aura à relever, le cap des 10 000 étudiants à atteindre est crucial : « Tant qu’on n’atteint pas ce seuil, on reste une petite université », disait Jean Peeters à News Tank (abonnés), au moment de faire le bilan de son mandat.

Dans le viseur également : positionner stratégiquement sur certains axes. Enfin, la transition numérique reste à mener « à tous les niveaux, dans la pédagogie, le travail, les relations, la communication ».

  • La suivre sur les réseaux sociaux

Twitter : @virgindupont.

Linkedin : Virginie Dupont.

2. Frédéric Dehan : directeur général des services de l’Université Paris-Est Créteil

Frédéric Dehan débute sa carrière comme agent comptable du Crous de Strasbourg
Frédéric Dehan débute sa carrière comme agent comptable du Crous de Strasbourg - ©DR

Frédéric Dehan, actuel directeur général des services (DGS) de l’Université de Strasbourg (Unistra), va rejoindre l’Université Paris-Est Créteil (Upec) à compter de la fin août 2020.

Son parcours

Frédéric Dehan a gravi tous les échelons à Strasbourg, ville où il a effectué ses études, en droit public. 

Il débute sa carrière comme agent comptable du Crous de Strasbourg, puis il est nommé secrétaire général de l’Insa Strasbourg de 2003 à 2009.

Il rejoint l’Université de Strasbourg en mai 2009, peu après sa création par fusion des trois universités préexistantes. Directeur général adjoint chargé des ressources, il devient DGS en mai 2011.

À la tête de l’administration d’une des principales universités françaises, il accompagne les mandats d’Alain Beretz, puis celui de Michel Deneken. Et prend des responsabilités nationales comme président de l’Association des DGS depuis janvier 2018.

Ses enjeux

Changement de région et de décor pour Frédéric Dehan ! Il qui quitte Strasbourg pour Créteil et échange une université très centralisée, qui a réussi une fusion il y a dix ans, mais est aujourd’hui marquée par de fortes tensions avec les élus de l’opposition, pour un établissement de tradition facultaire, qui a refusé de se rapprocher à l’Université Paris Est Marne-La-Vallée (Upem). S’en est suivi pour l’Upec une période d’instabilité à laquelle l'élection, en 2018, de Jean-Luc Dubois-Randé comme président a mis fin.

  • Le suivre sur les réseaux sociaux

Twitter : @DEHAN83379591.

Linkedin : Frédéric Dehan.

3. Virginie de Barnier : vice-présidente déléguée à la fondation Aix-Marseille Université

Virginie de Barnier entre à l’Edhec en tant que professeure et responsable du département marketing en 1991
Virginie de Barnier entre à l’Edhec en tant que professeure et responsable du département marketing en 1991 - ©DR

Jusqu’ici directrice de l’Institut d’administration des entreprises d’Aix-Marseille, Virginie de Barnier a été nommée vice-présidente déléguée à la fondation Aix-Marseille Université (Amu). Elle intègre donc l'équipe du nouveau président, Éric Berton.

Son parcours

Titulaire d’un doctorat en marketing de l’Université de Montpellier et d’une HDR de l’Université Pierre Mendès-France (actuelle Université Grenoble Alpes), Virginie de Barnier débute sa carrière en tant qu’account executive et account director au sein d’Havas Communication.

Elle entre ensuite à l’Edhec en tant que professeure et responsable du département marketing. Depuis 2007, elle était professeure au sein de l’IAE Aix-Marseille, avant d’en devenir la directrice. 

Ce qu’il faudra suivre

C’est une nouvelle fondation que Virginie de Barnier doit créer, d’ici 2021, au sein d’Aix-Marseille Université. AMU disposait en effet d’une fondation, mais elle a été fusionnée avec celle chargée de porter l’initiative d’excellence (Idex) dont l'établissement est lauréat. Or cette fondation, baptisée Amidex, « marche très bien dans son positionnement recherche notamment en santé », mais « elle ne permet pas le rayonnement d’AMU », estime la nouvelle vice-présidente.

La priorité de cette experte du marketing est donc de bâtir « une fondation liée à l’université, transverse à toutes les composantes pour que chacun s’y retrouve, et avec un choix de quelques axes forts pour avoir un positionnement clair ». 

  • La suivre sur les réseaux sociaux

Twitter : @VdeBarnier

Linkedin : Virginie de Barnier.

4. Thierry Magnin : président-recteur délégué aux humanités à l’université catholique de Lille

Thierry Magnin est enseignant-chercheur en sciences physiques à l'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne et à l’ENSCL (Centrale Lille) entre 1975 et 2001
Thierry Magnin est enseignant-chercheur en sciences physiques à l'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne et à l’ENSCL (Centrale Lille) entre 1975 et 2001

Thierry Magnin a été nommé président-recteur délégué aux humanités de l’Université catholique de Lille par Laurent Ulrich, archevêque de Lille et chancelier de l’université, le 1er juin. Il prendra son poste et succèdera à Luc Dubrulle, le 1er septembre prochain.

Son parcours

Diplômé de l’Ecam Lyon et titulaire d’un double doctorat en science physique et en théologie, Thierry Magnin est enseignant-chercheur en sciences physiques à l'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne et à l’ENSCL (Centrale Lille) entre 1975 et 2001.

Également prêtre, Thierry Magnin devient vicaire général du diocèse de Saint-Étienne de 2002 à 2010.Il est alors nommé vice-recteur de l’Institut catholique de Toulouse en 2010, puis recteur de l’Université catholique de Lyon en 2011, fonction qu’il occupe jusqu’en 2019.

Depuis juillet 2019, il était secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France, dont il a démissionné le 12/05/2020, indiquant vouloir se consacrer « aux rapports entre science et foi ». 

Sa mission

Il arrive dans un contexte de changement de direction à l’Université Catholique de Lille, où Patrick Scauflaire remplacera Pierre Giorgini comme président-recteur dès la rentrée. Tous deux prendront leurs fonctions à la rentrée.

  • Le suivre sur les réseaux sociaux

Twitter : @PThierryMagnin.

5. Sophie Valade : déléguée générale de l’ADBU

Sophie Valade est chargée de communication « vie de campus » à l’Université Paris Saclay de 2017 à 2019
Sophie Valade est chargée de communication « vie de campus » à l’Université Paris Saclay de 2017 à 2019

Sophie Valade est devenue déléguée générale de l’Association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU).

Son parcours

Titulaire d’un diplôme d’associé ès arts du Florida State College en 2015 et d’un bachelor en communications convergentes du même établissement en 2017, Sophie Valade est chargée de communication « vie de campus » à l’Université Paris Saclay de 2017 à 2019.

En juin 2019, elle devient responsable communication internationale et marketing de l'établissement.

Ses enjeux

Le délégué général est la cheville ouvrière de l’ADBU, l’une des associations professionnelles les plus dynamiques de l’enseignement supérieur. Ses journées d'étude et son congrès annuel sont des temps forts, qui rythment l’année.

Et bien sûr l’association est mobilisée s’agissant de la réouverture des bibliothèques universitaires (BU) dans le contexte de la crise sanitaire. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)