Métiers
&
carrières

[Vidéo] Dépoussiérer l’image des carrières de la grande distribution : JFF x Dominique Schelcher

Par Marine Dessaux | le | Concours/recrutement

Acteur et expert du sup', blogueur passionné d’actualité, Jean-François Fiorina est directeur général adjoint de Grenoble Ecole de Management. Et pour Campus Matin, il se fait désormais intervieweur en visio !

À l’occasion de ce cinquième entretien, il interroge Dominique Schelcher, P-DG de Sytème U. Il revient sur le recrutement et le rapport aux étudiants de ce groupement coopératif d’enseignes de grande distribution, ses initiatives RSE et les possibilités qu’il offre de devenir jeune entrepreneur.

[Vidéo] Dépoussiérer l’image des carrières de la grande distribution : JFF x Dominique Schelcher
[Vidéo] Dépoussiérer l’image des carrières de la grande distribution : JFF x Dominique Schelcher

Un acteur du sup’ qui interroge un expert : voici le concept des entretiens vidéos réalisés pour Campus Matin. Ce mois-ci, Jean-François Fiorina rencontre Dominique Schelcher, P-DG de Système U.

Successeur de Serge Papin à la tête de la coopérative de commerçants, Dominique Schelcher semble destiné au commerce alimentaire dès le plus jeune âge alors qu’il grandit dans l'épicerie familiale. Mais, à 15 ans, « je jure de ne jamais faire ce métier », confie-t-il lors de son échange avec Jean-François Fiorina.

Il a beau être diplômé de l'Essca Angers en commerce et marketing, ses premières amours vont au journalisme de presse quotidienne régionale. Cependant, très vite, il rejoint Système U et évolue en son sein pendant vingt ans, jusqu'à en prendre la tête, en 2018.

Ce personnage très médiatique - présent sur les plateaux télé comme les réseaux sociaux - s’investit notamment pour les étudiants et espère les convaincre qu'une carrière dans la grande distribution a beaucoup à offrir.

1. Pourquoi cet échange ?

Jean-François Fiorina explique dans cette première vidéo les raisons de cet entretien avec Dominique Schelcher. Il revient notamment sur l’initiative de Système U qui annonce, début avril, un don de plus de 230 000€ en biens alimentaires et d’hygiène à destination des étudiants précaires, à la suite d'une opération auprès de sa clientèle en mars.

Il passe notamment par les Agoraé, des épiceries solidaires présentes dans de nombreux campus, pour effectuer ces distributions.

2. Système U : un gros recruteur qui souffre parfois d’une mauvaise image

Système U ne connait pas la crise : le commerce alimentaire continue à être indispensable et les enseignes de la coopérative embauchent chaque année un peu partout sur le territoire français. « Les jeunes sont pour nous une source importante de nouveaux profils donc de renouvellement et d’inspiration », dit Dominique Schelcher.

Tout  au long de l’année, Système U recrute « 10 000 personnes dans l’ensemble des magasins, témoigne le P-DG. Cette année nous recrutons 600 CDI uniquement dans la logistique (…) et en permanence, nous avons 2 700 apprentis et alternants que nous renouvellement environ pour moitié chaque année ». Des recrutements dans des secteurs variés et à des niveaux d’expertise différents.

Un recrutement qui s’avère néanmoins parfois difficile pour des raisons qu’approfondit Dominique Schelcher dans cette deuxième vidéo.

3. Être son propre patron

Devenir jeune entrepreneur et créer son propre magasin ? C’est une des possibilités qu’offre Système U, selon son P-DG. Pour autant, ce dernier précise : « Il y a toujours un potentiel de création de magasins qui est évidemment moindre qu’auparavant ».

Il existe malgré tout une alternative pour ceux qui souhaitent être leur propre patron : la reprise d’un magasin existant. « Nous recrutons ce que nous appelons des postulants, qui viennent d’autres horizons et qui ont travaillé peut-être parfois 5 ans, 10 ans dans l’industrie - agroalimentaire par exemple. » Chaque année, une centaine de profil sont ainsi sélectionnés.

Concrètement, cela demande de satisfaire plusieurs critères et de passer par plusieurs étapes que Dominique Schelcher détaille dans la vidéo.

4. Crise économique et environnement : la responsabilité sociétale des entreprises

« Derrière cette crise sanitaire, se profile - et elle est déjà là en réalité - une crise économique et sociale », affirme Dominique Schelcher. Et, selon lui, les étudiants sont les premiers touchés.

« Les grandes entreprises ont une vraie responsabilité de mobilisation pour soutenir et aider les jeunes », souligne-t-il. Il indique que Système U s’est mobilisé pour augmenter le nombre de postes, de jobs d'été, d’alternances « pour contribuer à cette prise de conscience et de positionnement ».

« N’oublions pas que la crise de fond, et qui est bien plus forte encore, c’est la crise climatique », ajoute par ailleurs Dominique Schelcher. Un sujet qui doit encore faire l’objet « de pédagogie, de formation, de sensibilisation » dans un secteur où le modèle est celui de la vente de masse.

Ainsi, de nouvelles compétences liées à la RSE sont recherchées chez les nouveaux collaborateurs.

5. En bonus : la question de l’interviewé

« Quelle image avez-vous de la grande distribution et quel conseil lui donneriez-vous ? » Cette fois, c’est Dominique Schelcher qui pose la question.

Et Jean-François Fiorina qui répond : « Les étudiants ne vont pas spontanément vers la grande distribution pour des questions d’image et de charge de travail (…) mais ceux qui y vont nous disent : 'On a une grande diversité de missions, des responsabilités et une autonomie ainsi qu’une possibilité d’ascension'. »

D’après son expérience, la crise va rebattre les cartes et il y aura un changement des priorités des étudiants. Deux aspects de ces carrières sont donc à mettre en avant selon le DGA. Cliquez ci-dessous pour les découvrir.

Transférer cet article à un(e) ami(e)