Métiers
&
carrières

Management : les conséquences du confinement vues par Anne Zuccarelli, EDHEC Business School

Par Marc Guiraud | le | Management

« Je dois manager en gérant à la fois le quotidien complètement modifié et la nécessité de garder les équipes tournées vers l’avenir à travers les projets de moyen terme qui doivent continuer » explique Anne Zuccarelli, Associate Dean, Educational experience & Operations à l’EDHEC Business School.

Management : les conséquences du confinement vues par Anne Zuccarelli, EDHEC Business School
Management : les conséquences du confinement vues par Anne Zuccarelli, EDHEC Business School

Votre management personnel a-t-il changé depuis le confinement ?

à la fois le quotidien et l’avenir

Le fonctionnement à distance était déjà ancré depuis plus de 20 ans à l’EDHEC. Avec le multi campus (Nice, Lille, Paris), j’ai des équipes réparties sur plusieurs localisations avec une organisation à distance déjà en place. En revanche, le confinement ne permet plus d’aller à la rencontre physique des équipes.

Du coup, j’ai instauré un point régulier formel avec les n-1 et un temps informel « café virtuel » dans la semaine avec toutes les équipes.

Je les interroge régulièrement sur leur environnement, leur organisation et leur santé, avec un rappel régulier à la vigilance auprès des collaborateurs pour qu’ils pensent à bien respecter leur équilibre vie pro et vie perso, parfois compliqué à trouver en télétravail.

Il me faut donc manager à la fois le quotidien, très demandeur et complètement modifié avec les changements à mettre en place, et l’avenir, en gardant les équipes tournées vers les projets de moyen terme qui doivent continuer.

Ce qui est certain, c’est que j’ai parfois l’impression d'être plus proche des collaborateurs et je sais que ce sentiment est également perçu au sein des équipes.

Votre management sera-t-il différent quand le confinement sera levé ?

En tout cas, je retiendrai de cette crise la fabuleuse capacité de l’EDHEC de s’aligner très vite et de faire front ensemble pour gérer la crise.

Faire encore plus travailler les personnes en transversal permet de résoudre rapidement des problèmes qui ne sont parfois que de simples incompréhensions.

Mon management ne va pas véritablement changer. Il était basé sur :

  • Confiance en ses collaborateurs pour les impliquer et les responsabiliser
  • Présence et écoute régulière pour aider à prendre certains sujets avec une autre perspective et accompagnement sur certains dossiers
  • PROJET/ PROJET/ PROJET !
  • Communication permanente

Une leçon sans doute : mieux valoriser les moments passés ensemble

Pas de chômage technique pour les enseignants

Les enseignants de l’EDHEC ne sont pas concernés par le chômage technique. Seuls le sont les personnels administratifs chargés de l’entretien sur les campus et les appariteurs, soit 10 % des effectifs.

Par ailleurs, concernant l’accueil des nouveaux collaborateurs, ce n’est pas vraiment une période de forte arrivée à l’EDHEC.

« Nous avons eu le cas d’un nouveau collaborateur qui a été accueilli par la RH et le service IT selon un protocole respectant bien les gestes barrière : il a commencé sa mission en télétravail avec les équipements EDHEC ».

Comment avez-vous modifié la gouvernance de votre département Educational experience & Operations ?

Au niveau du groupe, nous avons créé une cellule de crise très vite et 4 task forces autour de la mise en  place du 100 %  distance learning : 1) faculty 2) programmes 3) outils pédagogiques 4) support.

Au niveau de mon département EE&O (Educational experience & Operations), la gouvernance en tant que telle n’a pas été modifiée, si ce n’est à créer des groupes de travail spécifiques sur des nouveaux sujets liés à la crise et l’implication d’un certain nombre de personnes de la direction dans la cellule de crise.

La gouvernance se poursuit avec ses instances habituelles

La direction a été sur le  pont dès le début de la crise avec dans un 1er temps le tracking de nos étudiants dans les zones à risque à l’étranger, la mise en place d’une plateforme d’accueil Covid, la préparation des plans de continuité d’activité administrative avec un gros investissement de l'équipe DSI, les procédures de fermeture de campus, le plan de continuité d’activité pédagogique et ses outils.

En 2 jours, nous avons fermé 3 campus et basculé 500 personnes en télétravail.

La gouvernance se poursuit avec ses instances habituelles avec en plus le management de 2 task forces transversales au niveau du groupe.

Autre exemple sur la vie étudiante : nous travaillons également avec les étudiants à accompagner leurs associations qui ont vu leurs événements annulés.

Nous suivons également les étudiants dont les situations financières pourraient être détériorées à cause de la crise, au niveau de leur situation familiale par exemple.

Commencez-vous à réfléchir à des évolutions de votre gouvernance pour quand le confinement sera levé ?

La gestion de cette crise nous oblige à anticiper et envisager plusieurs nouveaux scénarii par rapport à nos habitudes de déroulement d’une année académique. Par exemple, comment préparer la rentrée au vu des décisions sur les concours ? Comment prévenir une 2ème crise ? Comment capitaliser sur l’énorme challenge que l’EDHEC a relevé avec la bascule en 100 % distance learning ? Aujourd’hui, nous préparons en parallèle la fin de l’année académique avec les examens à distance, les jurys, les concours nouveau format, ainsi que le recrutement à l’international.

Transférer cet article à un(e) ami(e)