Numérique

Pure, système d’information recherche, a fait ses preuves pendant la crise sanitaire

Le | Contenu sponsorisé - Equipements et systèmes d'informations

Dans une étude de cas publiée par Elsevier, Melodi Moore, spécialiste du développement de la recherche à l’University of Texas Medical Branch, explique le « rôle crucial » de la plateforme Pure d’Elsevier, un système de gestion d’information sur la recherche, « dans le suivi rapide et la diffusion des travaux du laboratoire » pendant la pandémie, et rend compte des possibilités d’utilisation de cette plateforme pour les futures activités de son université.

L’University of Texas Medical Branch abrite un laboratoire de biosécurité qui a étudié la Covid-19 - © D.R.
L’University of Texas Medical Branch abrite un laboratoire de biosécurité qui a étudié la Covid-19 - © D.R.

La plateforme Pure, un système d’information recherche au service des institutions

Contexte : « De l’importance de se connaître pour faciliter la mise en œuvre de sa stratégie et valoriser l’ensemble de sa recherche »

« Un nombre croissant d’universités dans le monde adoptent rapidement des systèmes informatiques robustes afin d’accélérer l’impact et la visibilité de leurs recherches, ce qui leur permet d’acquérir une réputation académique et d’obtenir un meilleur financement de la recherche », indique Elsevier.

Pure est une « solution logicielle polyvalente et interopérable » qu’il est possible de « configurer en fonction des besoins croissants de l’institution [concernée] ». Ainsi, « un guichet unique permet de relier facilement de nombreuses sources de données variées et éparses ».

Principales caractéristiques de la plateforme

  • Rassembler et réutiliser les données : combiner, sur une seule plateforme, des systèmes internes avec de multiples natures et sources de données externes.
  • Gérer les profils de chercheurs : créer et mettre à jour simplement différents profils et CV pour les chercheurs pour valoriser leur expertise ;
  • Identifier les experts et les financements : les chercheurs et les programmes sont plus visibles ; repérer simplement les opportunités de financement pertinentes ;
  • Analyser et suivre les progrès de recherche : définir des objectifs pour n’importe quel service ou équipe, puis utiliser les outils de suivi pour vérifier les étapes importantes ;
  • Surveiller le cycle de vie des subventions de recherche : des flux de travail personnalisables aident les administrateurs à suivre le cycle complet du financement, des candidatures aux subventions finales.

Comment l’UTMB a utilisé Pure « pour contribuer à la compréhension globale de la Covid-19 »

« Une bouée de sauvetage pendant la pandémie »

Le Galveston National Laboratory est le seul laboratoire de son genre au Texas - © D.R.
Le Galveston National Laboratory est le seul laboratoire de son genre au Texas - © D.R.

« Nous avons énormément utilisé la plateforme Pure pendant la Covid-19, tant pour rendre compte de notre travail que pour mettre en valeur nos experts », déclare Melodi Moore, spécialiste du développement de la recherche à l'University of Texas Medical Branch (UTMB), qui abrite le Galveston National Laboratory (GNL), un laboratoire national de biosécurité de niveau 4, qui a joué un rôle clé dans la recherche sur la Covid-19.

Les chercheurs et les équipes médicales du GNL avaient besoin de « valoriser leur expertise en matière de virus et leurs principales collaborations », souligne l'étude de cas. Il fallait également :

  • fournir des données à la direction de l’UTMB et aux financeurs locaux, tels que la Fondation Sealy Smith, qui leur a accordé 2,66 millions d’euros ;
  • fournir des chiffres sur les publications aux National institutes of health, aux Centers for disease control and prevention et aux partenaires industriels de l’UTMB, « qui sont tous des sources de financement essentielles pour les travaux de l’UTMB sur le Covid ».
  • suivre les indicateurs alternatifs (altmetrics) associés au travail de l’UTMB ; par exemple, les téléchargements de publications, les vues, les citations dans les documents de politique générale et les mentions dans les médias.

La fonctionnalité « Covid-19 » a permis de générer des indicateurs  dédiés à ces recherches…

Les institutions peuvent choisir d’afficher la fonctionnalité « Covid-19 » (Covid-19 banner) sur la page d’accueil de leur portail Pure. En cliquant dessus, on accède à une page de renvoi où seules les informations relatives aux virus sont affichées. Les résultats peuvent être consultés selon les types de contenu suivants : - Experts - Départements - Équipements - Projets/Subventions - Publications.

De nombreux indicateurs ont ainsi pu être générés. Ainsi, depuis mars 2020, les scientifiques de l’UTMB ont :

  • soumis 259 propositions de recherche sur la Covid, d’une valeur totale de 129,9 millions d’euros ;
  • reçu plus de 29,4 millions d’euros de financement ;
  • publié 208 articles dans des revues ;
  • obtenu près de 10 000 mentions dans les médias internationaux.

… et de renforcer les collaborations

« Une occasion de mettre en commun les expertises », Melodi Moore - © D.R.
« Une occasion de mettre en commun les expertises », Melodi Moore - © D.R.

« Le virus a également suscité de nouvelles collaborations à l’UTMB, que nous avons pu suivre et mettre en évidence grâce à Pure. Par exemple, l’effet disproportionné de la Covid sur les personnes âgées a incité nos experts en recherche sur le vieillissement à unir leurs forces à celles de nos chercheurs en maladies infectieuses - une occasion pour eux de mettre en commun leur expertise », indique Melodi Moore.

Elle poursuit : « Pure a permis aux experts de trouver plus facilement d’autres chercheurs et les sujets sur lesquels ils travaillent, d’autant plus que la fonctionnalité Covid-19 fonctionne de la même manière sur le portail Pure de chaque institution. »

Au-delà de la pandémie

Ce type de fonctionnalité sera réutilisé dans d’autres contextes, assure Melodi Moore :  « Nous venons de recevoir un renouvellement de notre bourse de science clinique et translationnelle (CTSA) de la part du National Institute of Health, une subvention très recherchée. Lorsque la situation pandémique se stabilisera, nous utiliserons cette technologie pour mettre en valeur notre recherche translationnelle. Nous pourrons ainsi présenter nos experts en un seul endroit et produire le même type de rapports que ceux que nous avons créés pour le Covid ».

Elle prévoit également d’utiliser la fonctionnalité Pure conçue pour mettre en valeur les travaux liés à chacun des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Pour aller plus loin

Plus d’informations sur Pure.

• Rejoignez la conférence internationale Pure du 9 au 11 novembre 2021.

• Ils font confiance à Pure.

Contacts : 

• Jacques Noirbent - Solution Manager & Research Intelligence : j.noirbent@elsevier.com 

• Anne-Catherine Rota - Affaires institutionnelles Research Intelligence : a.rota@elsevier.com.

Transférer cet article à un(e) ami(e)