Vie des campus

Les établissements s’emparent des Erasmus Days

Par Marine Dessaux | le | Relations extérieures

Retours d’expérience, ateliers et témoignages en lien avec Erasmus+, les Erasmus days sont l’occasion pour les établissements d’enseignement supérieur, mais aussi scolaires, de montrer leur attachement au programme. A la veille des 35 ans d’Erasmus+ et de la présidence française du conseil de l’Union européenne, 4 000 évènements sont prévus dans 60 pays.

Les établissements s’emparent des Erasmus Days
Les établissements s’emparent des Erasmus Days

« Pour cette 5e édition des Erasmus days, ce sont les acteurs d’Erasmus+ eux-mêmes qui se sont emparés de cet événement, nombre d’entre eux renouvellent leurs actions des années passées. Le programme d'échange est chaque fois plus ancré dans leur politique d’établissement », introduit Laure Coudret-Laut, directrice de l’agence Erasmus+, lors de la conférence de presse du 12 octobre 2021.

Avec le retour du présentiel cette année, les Erasmus days - qui se déroulent du 14 au 16 octobre - en France et en Europe ne comptent plus que 25 % d'événements en distanciel. Pour autant, « partout, les acteurs ont fait preuve d’innovation et de créativité pour ces jours d'échange sur Erasmus+ ».

L’Europe dans les territoires

Au 12 octobre, plus de 4000 événements sont déjà prévus dans 60 pays pour à l’occasion des Erasmus days. Des événements qui n’ont pas lieu que dans la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche mais également dans les collèges, lycées, missions locales et centres d’informations de la jeunesse. Ces journées illustrent le maillage territorial fort du programme d'échanges, à travers l’Union européenne.

En France, les collectivités locales sont particulièrement concernées avec cinq régions françaises qui ont dépassé la centaine de projets organisés. « On compte également beaucoup d'événements en outre-mer », note Laure Coudret-Laut.

Des initiatives diverses et qui s’articulent majoritairement autour des quatre thématiques de cette édition, dont : 300 liées à l’inclusion sociale, 160 au développement durable, 105 au numérique et 322 à la culture et la citoyenneté.

Conférence Erasmus Days, le 12 octobre, en partant de droite : Antoine Merci, Eelisa ; Valérie Drezet-Humez, représentante de la Commission européenne à Paris et Laure Coudret-Lau, directrice Erasmus +. - © Marine Dessaux
Conférence Erasmus Days, le 12 octobre, en partant de droite : Antoine Merci, Eelisa ; Valérie Drezet-Humez, représentante de la Commission européenne à Paris et Laure Coudret-Lau, directrice Erasmus +. - © Marine Dessaux

Les universités européennes impliquées

Après des lancements en 2019 et 2020 au niveau institutionnel, les alliances d’universités européennes impliquent à présent directement les étudiants, mais aussi les enseignants et les personnels, à travers ateliers et tables rondes.

Antoine Mercier, directeur adjoint relations internationales à Chimie ParisTech, témoigne des actions mises en place au sein d'Eelisa*, l’université européenne comprenant trois écoles ParisTech et qui entame sa deuxième rentrée :

« Eelisa vise à créer des communautés d’individus qui souhaitent œuvrer pour une cause, incarner les objectifs du développement durable, de l’inclusion, la diversité et l’interactivité. Via les Erasmus days, nous organisons un atelier autour de la digitalisation de la gestion de la mobilité dans le cadre de l’initiative Erasmus without Paper et une table ronde avec des témoignages d’étudiants. »

L’occasion par ailleurs de promouvoir la mobilité et les échanges internationaux entre les différents acteurs des écoles membres d’Eelisa. « L’enjeu est notamment de s’adresser aux personnels qui gèrent les mobilités pour les encourager à échanger avec leurs confrères européens, de mettre les welcome desks en réseau ainsi que d’autres services administratifs par la suite. Les étudiants sont aujourd’hui plus mobiles que les personnels mais l’objectif est également de faire de la mobilité réelle pour ces derniers ainsi que les enseignants », explique Antoine Mercier.

En France, plus de 1 000 événements et une diversité d’acteurs

Les 14, 15 et 16 octobre 2021 sont notamment mobilisés :

• 200 universités, écoles et instituts d'études supérieures et 12 alliances d’universités européennes ;

• 330 lycées et 160 collèges ;

• 100 CFA, Maisons familiales et rurales, établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricole ;

• ainsi que 15 collectivités territoriales (régions Pays de la Loire, Grand Est, ville de Saint-Malo…).

*Eelisa : European Engineering Learning Innovation Science Alliance, soit en français : l’Alliance scientifique européenne d’ingénierie de l’innovation de l’apprentissage.

Transférer cet article à un(e) ami(e)