Numérique

Edtechs, candidatez au programme d'accélération lancé par CY Transfer !

Par Isabelle Cormaty | Le | Edtechs

CY Transfer, la structure en charge de la valorisation de CY Cergy Paris Université lance en mars un programme d’accélération dédié aux edtechs. En partenariat avec l’University College of London, ce dispositif d’accompagnement comprendra notamment des expérimentations de solutions edtechs menées par des enseignants-chercheurs dans les établissements scolaires locaux.

CY Transfer est notamment une initiative de CY Cergy Paris Université. - © CY Cergy Paris Université
CY Transfer est notamment une initiative de CY Cergy Paris Université. - © CY Cergy Paris Université

Créer des ponts entre la recherche et le monde économique, telle est l’une des missions de CY Transfer. La structure interne de CY Cergy Paris Université en charge de la valorisation a créé un programme d’accompagnement pensé spécifiquement pour les edtechs, « CY EdTech Labs ». Les candidatures pour bénéficier de cet accélérateur sont ouvertes jusqu’au 15 février.

Seule université exposante à Educatech Expo, CY Transfer a présenté son programme aux acteurs du numérique éducatif lors de l’événement qui se déroulait du 30 novembre au 2 décembre dernier ! 

La transposition d’un programme britannique

« CY EdTech Labs » est la transposition française d’un programme d’accélération créé par l’University College of London et qui a déjà accompagné plus de 270 start-up et 400 entrepreneurs à travers le monde. Les entreprises tricolores ou francophones sélectionnées profiteront donc de la mise en réseau avec cet établissement et ses pupilles edtechs. 

University College of London est à l’origine d’un programme d’accélération pour les edtechs. - © D.R.
University College of London est à l’origine d’un programme d’accélération pour les edtechs. - © D.R.

« Nos collègues de Londres vont assurer en anglais toute la partie business. Il y aura aussi un volet sur le panorama de la filière edtech française où interviendront nos partenaires comme EdTech France, l’Association française des industriels du numérique de l’éducation et de la formation (Afinef) ou encore la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) », explique Isabelle Hoefkens, cheffe de projet Educate et de l’ingénierie de projets pour CY Transfer.

Un volet scientifique avec des expérimentations sur le terrain

Particularité du programme, il comprend aussi un volet scientifique : quatre laboratoires spécialisés en sciences de l’éducation vont accompagner les entreprises edtechs créées ou en cours de création. « Les enseignants-chercheurs ont été invités à participer à Educatech avec nous. Ils sont impliqués depuis la conception du programme et font partie du comité de sélection », souligne Céline Bertin, responsable marketing de CY Transfer.

L'équipe de CY EdTech Labs est composé d’Isabelle Hoefkens (à gauche) et Céline Bertin (à droite). - © IC / Campus Matin
L'équipe de CY EdTech Labs est composé d’Isabelle Hoefkens (à gauche) et Céline Bertin (à droite). - © IC / Campus Matin

En fonction des besoins des start-up edtechs retenues, les chercheurs vont réaliser des expérimentations, afin de récolter des données pour valider ou améliorer les concepts potentiellement commercialisables.

« Les expérimentations en terrain réel sont l’ADN de nos laboratoires. Dans le cadre d’un partenariat avec le conseil départemental du Val d’Oise, les enseignants-chercheurs vont pouvoir tester des solutions edtechs dans des collèges et d’autres établissements scolaires de cycles différents », précise la cheffe de projet Educate et de l’ingénierie de projets pour CY Transfer, Isabelle Hoefkens.

« La plus-value du programme est la mise en relation avec des enseignants-chercheurs. Nous avons remarqué que la partie scientifique péchait dans les résultats des derniers appels à projets, car les entreprises manquent de données pour valider leurs solutions », analyse-t-elle.

Quels sont les critères pour candidater au programme ?

Entre cinq et dix entreprises seront sélectionnées pour participer à ce programme d’accélération, dont le droit d’entrée s’établit entre 300 et 1000 € selon le profil des start-up. CY Transfer a conçu ce dispositif en ciblant particulièrement quatre profils d’entreprises edtechs :

  • les start-up déjà créées ou en cours de création,
  • les entreprises de taille intermédiaire ou les petites et moyennes entreprises,
  • l’intrapreneuriat, c’est-à-dire l’entrepreneuriat au sein d’une entreprise,
  • et les étudiants entrepreneurs.

Le programme qui va commencer en mars s’étale sur 12 semaines, avec une journée hebdomadaire de masterclass en présentiel. « Nous demandons aux entreprises quels sont leurs besoins dans le dossier de candidature, afin de proposer un accompagnement personnalisé », ajoute Isabelle Hoefkens.

Partenaire du dispositif, le conseil département du Val-d’Oise finance une partie du programme, avec Bpifrance, le conseil régional d’Île-de-France et la Banque des Territoires. CY Cergy Paris Université participe également au financement via sa dotation initiative d’excellence (Idex). 

Un accélérateur complémentaire à d’autres dispositifs

« CY EdTech Labs est un programme d’accélération et non un incubateur, mais nous pourrons mettre en relation les entreprises avec des incubateurs ou d’autres structures si elles ont besoin d’être hébergées », assure Isabelle Hoefkens. 

Le dispositif de CY Transfer se veut donc complémentaire à d’autres programmes dédiés aux edtechs tels que l’accélérateur Passerelles de la Banque des Territoires ou ceux d’autres établissements du supérieur comme les écoles de commerce Neoma et EM Lyon. 

Comment candidater ?

Pour participer à ce programme, envoyer le dossier de candidature ainsi qu’un CV de la ou des personnes qui suivront la formation par mail à isabelle.hoefkens@gmail.com avant le 15 février. 

Une première sélection permettra à CY Transfer de choisir les candidats qui passeront une audition entre le 15 et le 28 février, pour un démarrage du programme le 1er mars.

>> Consulter le détail du programme et l’appel à candidatures sur le site de CY Transfer.

Transférer cet article à un(e) ami(e)