Numérique

Innovation pédagogique : des présentations vidéo pour remplacer l’oral

Par Marine Dessaux | Le | Pédagogie

Elle se distingue pour sa façon de faire évoluer ses enseignements : Galina Kondrateva a reçu le prix de l’innovation pédagogique d’EDC Paris pour son cours sur l’écosystème de l’entrepreneuriat entre présentiel et e-learning. Son secret pour engager tous les élèves lors de la soutenance finale ? Un pitch sous forme de vidéo.

Pour de futurs pros du marketing, la vidéo est un outil incontournable, estime la professeure. - © EDC
Pour de futurs pros du marketing, la vidéo est un outil incontournable, estime la professeure. - © EDC

Redéfinir les dynamiques de groupe en privilégiant des présentations sous forme de vidéo : c’est l'évolution que Galina Kondrateva, professeure associée en marketing entrepreneurial à EDC Paris, a instauré dans ses enseignements. Un changement simple à mettre en place, lui permet d’engager les étudiants et présente plusieurs avantages pédagogiques.

L’enseignante-chercheuse revient pour Campus Matin sur l’expérience qui lui a valu une distinction symbolique de son école de commerce en octobre 2022.

Exit le diaporama, place à la vidéo !

« Le cours que j’ai fait évoluer est enseigné à EDC Paris depuis 2019. Basé sur l’écosystème entrepreneurial, il tourne autour d’une thématique différente chaque année en lien avec une problématique globale de société, la consommation responsable par exemple. Les élèves doivent imaginer une start-up qui répondrait à un besoin spécifique », présente Galina Kondrateva.

Galina Kondrateva est professeure associée en marketing entrepreneurial. - © EDC
Galina Kondrateva est professeure associée en marketing entrepreneurial. - © EDC

Habituellement, l’évaluation du cours consiste en une présentation à l’oral d’une quinzaine de minutes, appuyée par un diaporama. Mais l’enseignante remarque que les étudiants s’ennuient et que, lors du travail collaboratif, ils ne s’impliquent pas dans toutes les étapes de la présentation. « Je me suis dit qu’il fallait changer la forme et leur faire faire une vidéo à la place. De cette manière, tout le groupe participe à la construction du pitch », rapporte-t-elle.

C’est en 2021 qu’elle instaure cette nouvelle modalité d’évaluation, laissant les élèves choisir leurs outils pour parvenir au rendu escompté. Les retours sont alors positifs. « Les étudiants les plus jeunes sont les plus engagés par ce format différent. En master, ils préfèrent un exposé plus classique et plus approfondi », remarque néanmoins Galina Kondrateva.

Facile d’utilisation, réalisable à partir d’outils gratuits en ligne : le format vidéo semble être idéal pour engager la nouvelle génération.

« Pour des élèves d’école de commerce, qui doivent devenir des pros du marketing, la vidéo est un élément incontournable. Que ce soit par la visioconférence, la réalisation de vidéo de présentation pour les clients, sur les réseaux sociaux… Avoir une expérience du traitement des images devient une case à cocher », analyse la professeure associée.

Un cours hybride

Galina Kondrateva change par ailleurs ses pratiques en mixant présentiel et e-learning. C’est particulièrement durant la crise sanitaire qu’elle s’est saisie des outils numériques mis à disposition par son établissement. Après des formations dispensées par EDC Paris, elle met de nouvelles pratiques en place.

Elle ajoute des sessions en ligne aux cours classiques en présentiel. « Certains concepts sont étudiés et évalués en ligne. Tout le support est disponible sur la plateforme de l’école : les élèves doivent lire et regarder des vidéos explicatives. À la fin, ils remplissent un questionnaire noté en autoévaluation », explique l’enseignante-chercheuse.

Les points d’attention pour introduire un rendu vidéo

Aux enseignants qui souhaiteraient introduire un rendu vidéo, Galina Kondrateva raconte son expérience.

« Il faut être vigilant à ne pas imposer d’outils : les étudiants ont déjà beaucoup d’applications où ils peuvent faire des vidéos. Mieux vaut suivre les tendances des outils et être ouvert aux différentes pratiques », estime-t-elle.

L’enseignante souligne aussi l’importance de fixer des critères clairs sur les attendus : « Même si les petits films sont souvent très divertissants, il faut s’assurer d’obtenir une production de qualité. C’est pourquoi je leur demande de faire un pitch de présentation d’une start-up avec une structure à respecter. »

Enfin, pour continuer à engager les étudiants, Galina Kondrateva invite ses collègues à être ouverts à la digitalisation, quelle que soit la discipline. « Chaque année, on fait cours à de nouvelles générations qui comprennent de moins en moins pourquoi se passer du digital », observe-t-elle.

Les ressources pédagogiques au sein d’EDC Paris

C’est au sein du learning lab de son école que Galina Kondrateva a développé sa maîtrise des outils digitaux.

« Particulièrement depuis la crise Covid, il y a des rendez-vous au moins une fois par mois. Avec la responsable de la plateforme de l’école, nous apprenons les différents usages possibles. Il y a par exemple une fonction blog que j’ai utilisée dans le cadre d’un cours en demandant aux étudiants de publier dessus », raconte la professeure.

Transférer cet article à un(e) ami(e)