Numérique

Connecter les laboratoires alsaciens et les entreprises edtechs, le défi de la Satt Conectus

Par Isabelle Cormaty | le | Edtechs

Créer des synergies entre les acteurs de la recherche publique et les entreprises edtechs. Tel est l’objectif du partenariat conclu en juin dernier entre l’association EdTech France et la société d’accélération du transfert de technologie (Satt) Conectus, située en Alsace. Focus sur cette démarche inédite.

La Satt Conectus et EdTech France ont annoncé la signature d’un partenariat le 7 juin 2021. - © Diego PH / Unsplash
La Satt Conectus et EdTech France ont annoncé la signature d’un partenariat le 7 juin 2021. - © Diego PH / Unsplash

“Vous avez une expertise scientifique, un résultat de recherche, une solution ou un savoir-faire technologique qui pourrait contribuer à innover dans l’edtech ? Vous exercez au cœur des nouvelles technologies en lien avec l’éducation et la formation. Faites-vous connaître auprès de Conectus !” 

C’est par ces mots que la Satt Conectus, société d’accélération du transfert de technologies, lance un appel aux chercheurs et porteurs de projets du territoire alsacien. La société qui, depuis sa création en 2012, revendique 120 transferts de technologie concrétisés et 1375 partenariats signés entre labos et entreprises, avec flux financiers, entend intensifier les dispositifs de valorisation vers un secteur d’activité : les edtechs.

En juin dernier, la Satt et l’association EdTech France qui fédère les acteurs de la filière, ont annoncé la conclusion d’un partenariat. Son objectif : rapprocher les laboratoires de la recherche publique du territoire alsacien et les entreprises déjà mobilisées au sein du réseau edtech.

Un partenariat gagnant-gagnant

« Beaucoup de sujets sur les edtechs nous remontaient depuis que nous travaillons sur le territoire alsacien. Il y a de plus en plus de recherche sur les edtechs. Nous avions besoin de nous entourer d’experts de l’écosystème et de s’appuyer sur un réseau », raconte Nicolas Knepper pour expliquer la genèse de ce partenariat.

Le directeur du pôle Investissement « Sciences pour l’ingénieur - Chimie - Matériaux » de la Satt alsacienne poursuit : « L’État a décidé que la edtech était une filière stratégique, la Satt Conectus a aussi sa place à prendre dans le cadre du plan de relance ».

Plateforme facilitant l’apprentissage de la lecture à l'école primaire, ou modules vidéos pour former les médecins généralistes et les étudiants en santé : autant de solutions edtechs développées sur le territoire alsacien et qui pourront peut-être aboutir à des partenariats avec les adhérents d’EdTech France.

Les différentes étapes de la collaboration

« Notre rôle est de sécuriser les innovations des laboratoires via le dépôt de brevet notamment. Notre mission n’est pas de commercialiser des produits, c’est pour cela que nous proposerons un portefeuille d’innovations à EdTech France », précise Nicolas Knepper.

La Satt Conectus assure ainsi étudier les dossiers des chercheurs et porteurs de projets de manière confidentielle. Le développement de projet au sein de la Satt peut prendre deux formes :

« Soit nous négocions le transfert de technologies vers une entreprise, soit cela passe par la création d’une start-up, avance Nicolas Knepper. Ce choix dépend de beaucoup de facteurs, il faut notamment que le projet soit compatible avec une commercialisation. »

En cas de partenariat avec une entreprise edtech, la Satt Conectus négocie pour le laboratoire une licence d’exploitation qui peut être exclusive ou pas. La Satt peut également financer des développements supplémentaires afin d’arriver à un produit plus abouti. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)