Numérique

Kalyzée et My-Serious-Game parmi les lauréats des Trophées edtechs de la formation professionnelle

Par Isabelle Cormaty | le | Edtechs

Les Trophées edtechs de la formation professionnelle ont récompensé pour cette première édition six binômes constitués par une société edtech et une entreprise ou un centre de formation. My-Serious-Game, une edtech utilisant la réalité virtuelle, et Kalyzée, qui travaille avec des lycées professionnels et établissements du supérieur, figurent parmi les lauréats. Campus Matin les a rencontrés.

La remise des prix s’est déroulée à Paris le 8 mars 2022 lors d’une soirée de gala. - © D.R.
La remise des prix s’est déroulée à Paris le 8 mars 2022 lors d’une soirée de gala. - © D.R.

Mettre à l’honneur les partenariats innovants entre les sociétés edtechs et les centres de formation. Tel est l’objectif des Trophées edtechs de la formation professionnelle, un événement créé par EdTech France,  l’association représentative des acteurs de la filière du même nom.

« Sur les 100 projets candidats, 80 % ont été lancés pendant la crise sanitaire », souligne Anne-Charlotte Monneret, déléguée générale d’EdTech France, lors de la cérémonie de remise des prix le 8 mars dernier. Qui sont les binômes lauréats et en quoi consiste leur projet ? Focus sur deux d’entre eux.

Le prix international pour Kalyzée et l’école hôtelière de Cannes

La edtech Kalyzée, qui équipe notamment en caméras les amphithéâtre d'Aix-Marseille Université, a remporté avec la Faculté des métiers école hôtelière de Cannes le prix international. Ce dernier récompense un projet dont les actions sont déployées hors de l’Hexagone et démontrent également une capacité à conquérir de nouveaux marchés. 

Kalyzée et la faculté des métiers école hôtelière de Cannes ont remporté le Prix international. - © D.R.
Kalyzée et la faculté des métiers école hôtelière de Cannes ont remporté le Prix international. - © D.R.

Cette initiative s’est inscrite dans le cadre d'Impact, un projet de coopération cofinancé par l’Union européenne, qui consiste à construire un parcours de formation transfrontalier entre les élèves de Alba Accademia de Apro Formazione en Italie et les apprentis de la Faculté des métiers école hôtelière de Cannes.

Via un dispositif de streaming en direct, les jeunes Italiens et Français peuvent apprendre et reproduire des recettes réalisées de l’autre côté des Alpes.

« Nous savons qu’il est possible de faire des TP et d’apprendre des gestes techniques à distance », affirme Stéphane Barbati, CEO et cofondateur de Kalyzée. L’entreprise a pris en compte les contraintes techniques des cuisines. « L'équipe de Kalyzée a mis en place un outil numérique facile d’utilisation pour les professeurs et les apprentis et adapté à un environnement avec de la vapeur ou de la chaleur », complète Dominique Pons, directeur de la Faculté des métiers école hôtelière de Cannes.

Un projet reproduit avec d’autres pays

Après ce premier partenariat réussi avec une école hôtelière italienne, la Faculté des métiers école hôtelière de Cannes a noué des échanges similaires avec des écoles japonaises, finlandaises et néerlandaises, grâce à la technologie de Kalyzée.

« Nous avons pour objectif de développer l’apprentissage de la cuisine et de la pâtisserie avec d’autres partenaires européens et mondiaux. La cuisine est un métier manuel très exigeant sur la prise de vue, mais ses métiers peuvent se prêter à la diffusion numérique », souligne Dominique Pons.

Le prix compétences pour My-Serious-Game et Challenges Academia

La edtech My-Serious-Game, qui conçoit des dispositifs de formation utilisant la simulation 3D, la réalité virtuelle et augmentée, ou des applications mobiles et vidéos interactives a remporté le prix compétences avec Challenges Academia. Ce prix valorise les dispositifs facilitant le transfert de compétences en situation de travail (Afest), les activités pédagogiques, l’immersion, la mise en situation concrète de la formation en entreprise…

La rencontre entre les deux entreprises commence au salon du e-learning, avant la crise sanitaire. « J’ai testé l’application de réalité virtuelle de My-Serious-Game qui m’a proposé un saut en parapente. J’ai tout de suite compris que c'était comme cela qu’on voyait la formation de demain à Challenge Academia », raconte Médéric Chapitaux, directeur général de l’entreprise dans une vidéo retraçant la genèse du projet.

Utiliser la réalité virtuelle pour parler de sujets compliqués

My-Serious-Game et Challenges Academia ont remporté le Prix compétences. - © D.R.
My-Serious-Game et Challenges Academia ont remporté le Prix compétences. - © D.R.

Au début de la crise Covid, Challenges Academia poursuit le développement de ses formations à distance pour les collectivités ou les clubs de sport, et se rapproche de My-Serious-Game pour concevoir des formations avec la réalité virtuelle.

« Le projet s’est monté assez vite. My-Serious-Game a tout de suite compris nos attentes », commente Léna Chapitaux, responsable du pôle digital chez Challenges Academia.

Les deux entreprises lancent Snapshot, une application conçue pour sensibiliser les jeunes de 6 à 24 ans, à des problématiques sociétales comme la laïcité, les valeurs de la République ou encore les discriminations. 

« Nous avons eu des retours positifs des jeunes. Ils sont étonnés de voir qu’il est possible d’apprendre par la réalité virtuelle donc ils sont tout de suite intéressés et attentifs, dès le début de la formation. Il leur est très facile de prendre en main les outils », explique la responsable du pôle digital chez Challenges Acadomia.

L’observation de scènes par la réalité virtuelle est suivie par un débat entre les jeunes pour revenir sur les fondamentaux et valeurs de la République. 

Une collaboration qui ouvre d’autres perspectives

« Nous nous sommes rendu compte qu’il s’agissait d’un format qui fonctionnait et qui n’existait pas encore. À terme, nous aimerions sortir une à deux vidéos par an (sur des thématiques comme le handicap ou la haine en ligne) et proposer une banque de vidéos plus vastes pour les formations », ajoute Léna Chapitaux.

Les autres lauréats des Trophées edtechs

Transférer cet article à un(e) ami(e)