Numérique

Plume, championne de France des Global edtech start-up awards 2022

Par Isabelle Cormaty | Le | Edtechs

Les associations représentatives des acteurs de la edtech, l’Afinef et EdTech France, ont décerné le 7 décembre les lauréats français de l'édition 2022 des Global edtech start-up awards. Ce concours international axé sur le développement à l'étranger récompense trois entreprises : Plume, Bookinou et Mimbus.

La cérémonie de remise des Gesa a eu lieu le 7 décembre dans les locaux de Business France. - © Jessica Pillot
La cérémonie de remise des Gesa a eu lieu le 7 décembre dans les locaux de Business France. - © Jessica Pillot

Une plateforme proposant des activités d'écriture, une conteuse audio sans écran et des formations aux métiers manuels grâce à la réalité virtuelle. Ces trois solutions edtechs sont distinguées lors de la finale France des Global edtech start-up awards (Gesa).

Ce concours international, axé sur le développement des entreprises à l'étranger, rassemble plus de 6 000 start-up edtechs de 130 pays depuis 2014. Les lauréats français ont été dévoilés le 7 décembre lors d’une cérémonie dans les locaux parisiens de Business France, l’agence publique en charge du développement international des entreprises françaises.

Campus Matin y était et vous présente les lauréats en détail.

Plume, « champion France »

L’entreprise Plume est désignée « champion France » du concours. Fondée en 2018 par une ancienne professeure de français, elle propose une plateforme web et mobile spécialisée dans l’apprentissage de l’expression écrite et le développement de la créativité des enfants de 7 à 14 ans. La start-up s’adresse aux parents et aux enseignants.

Elle utilise notamment une technologie de machine learning mise en place avec le CNRS et Microsoft.

« Nous travaillons avec le CNRS et l’Inria sur le profilage des scripteurs », explique sa fondatrice Aude Guéneau à Campus Matin. Labellisée “Ressource numérique pour l’école” par l’éducation nationale en 2021, la société a réalisé la même année une levée de fonds de 2,2 millions d’euros.

Représenter la France à la finale mondiale des Gesa et au Bett

Aude Guéneau est la présidente fondatrice de Plume. - © D.R.
Aude Guéneau est la présidente fondatrice de Plume. - © D.R.

C’est donc Plume qui représentera la France lors de la finale mondiale des Global edtech start-up awards prévue en janvier 2023 à Londres.

En partenariat avec Business France et les associations représentatives des acteurs de la edtech, l’entreprise profitera d’un stand gratuit au British education technology and trade Show (Bett Show), le plus grand salon dédié aux edtechs qui se déroulera dans la capitale britannique du 29 au 31 mars prochain.

« Nous avons commencé cet été la commercialisation aux États-Unis. Ce concours nous offre de la visibilité et l’opportunité d’aller au Bett. Nous n’avons pas encore participé à ce salon », souligne Aude Guéneau.

Audé Guéneau, vice-présidente d’EdTech France

Cheffe d’entreprise en vue, Aude Guéneau a reçu le 6 octobre dernier le Prix de l’entrepreneur edtech organisé par Fondation Denise et Norbert Ségard et EdTech Hauts-de-France. Élue au conseil d’administration d’EdTech France, elle a été désignée, le 27 octobre, vice-présidente éducation et financements privés de l’association représentant les acteurs de la filière edtech à l'échelle nationale.

Bookinou, coup de coeur du jury

Outre Plume, se distingue aux Gesa une edtech souhaitant développer le goût de la lecture chez les plus jeunes. L’entreprise lyonnaise Bookinou remporte le prix coup de cœur du jury. Créée en 2018, la société conçoit une conteuse audio.

Le boîtier - sans écran - permet aux enfants de deux à sept ans d'écouter des histoires enregistrées par leurs proches ou disponibles sur une bibliothèque virtuelle. L’histoire commence quand l’enfant passe la conteuse près du livre papier. Bookinou travaille avec 25 maisons d'édition spécialisées sur les livres jeunesse.

Un développement sur le marché francophone

Vincent Gunther est le CEO et le cofondateur de la edtech lyonnaise Bookinou. - © Alexandre GIROLAMI
Vincent Gunther est le CEO et le cofondateur de la edtech lyonnaise Bookinou. - © Alexandre GIROLAMI

Labellisée par l'éducation nationale via le dispositif Edu-up depuis juin 2021, la start-up compte une dizaine de salariés et plus de 200 000 utilisateurs.

« Nous commercialisons notre conteuse uniquement dans l’espace francophone pour le moment et souhaitons nous développer plus largement à l’international par la suite », raconte Vincent Gunther, cofondateur et CEO de Bookinou.

Bookinou espère profiter des opportunités internationales offertes par ce concours de start-up. « Nous avons fait une première percée sur le marché de l'éducation, nous espérons aller encore plus loin. Les événements comme les Gesa permettent de mettre en lumière notre activité pour que notre message imprime », ajoute-t-il. 

L’entreprise s’adresse à la fois aux particuliers et aux collectivités qui fournissent les écoles maternelles et primaires. Elle fait partie des 10 edtechs à impact bénéficiant de l’accélérateur « Passerelles », financé par la Banque des Territoires et opéré par Makesense. « Nous avons besoin de Passerelles pour aborder plus facilement les collectivités, le programme aide aussi ces dernières à effectuer un travail de sourcing des solutions edtechs », explique Vincent Gunther.

Mimbus, dauphin du concours

Enfin, Mimbus est dauphin de cette édition 2022 des Global edtech start-up awards. Créée en 2011, l’entreprise de la région toulousaine utilise la réalité virtuelle pour concevoir des formations aux métiers manuels sur les métiers en tension dans des secteurs variés comme le bâtiment, l’automobile, l’aéronautique, l’agroalimentaire ou encore l’industrie. Centrée sur la formation professionnelle, la edtech permet aux personnes de se former sur des métiers techniques en sécurité.

Un bootcamp de deux jours à Londres pour les trois lauréats

Les trois entreprises lauréates de la finale France des Gesa participeront les 17 et 18 janvier 2023 à un bootcamp organisé à Londres, en amont de la finale monde. Opéré par Mindcet edtech innovation center, ce programme offre l’accès à un réseau de partenaires internationaux et un accompagnement par des experts de l'écosystème pour développer leurs activités à l’international.

Bookinou et Mimbus remportent par ailleurs un aller-retour Air France pour faciliter leur développement à l’international. 

Les finalistes français de l'édition 2022 des Gesa

Outre les trois lauréats, sept autres entreprises edtechs figuraient parmi les finalistes des Gesa :
Teach up : une plateforme en ligne qui utilise l’adaptive learning pour proposer des formations adaptées aux salariés des entreprises.
Iconoclass : un organisme de formation qui propose des formations intensives de business développer.
Learning Robots, qui commercialise un robot apprenant pour comprendre les algorithmes et s’initier à l’intelligence artificielle. 
Blue Frog, qui équipe les académies de robots de téléprésence pour les élèves empêchés par des maladies graves et de longue durée.
Klassroom : une société qui développe une application et des tableaux de bord pour faciliter la communication entre les directeurs d'écoles, les enseignants et les parents d'élèves. 
Make my musik : une start-up qui conçoit un jeu d'éveil musical ludique pour rendre la musique accessible aux enfants de 3 à 8 ans.
• et Tralalère : entreprise qui crée des ressources numériques pour aider les jeunes, leurs éducateurs et les familles, à questionner et comprendre le monde et ses nouveaux enjeux.

Transférer cet article à un(e) ami(e)