Vie des campus

Pour faire sa rentrée, l’Université de Reims mise sur la foire

Par Isabelle Cormaty | le | Relations extérieures

Spécial rentrée, épisode 2. Depuis 2014, l’Université de Reims Champagne-Ardenne participe à la deuxième plus grande foire agricole et commerciale de France à Châlons-en-Champagne. Un événement économique et politique qui donne l’occasion à l'établissement d'échanger avec ses partenaires, les élus locaux et nationaux… et de toucher un autre public.

L’Université de Reims Champagne-Ardenne participe à la foire de Châlons depuis 2014. - © Isabelle Cormaty
L’Université de Reims Champagne-Ardenne participe à la foire de Châlons depuis 2014. - © Isabelle Cormaty

Un mélange d’entreprises agricoles, agroalimentaires, de vendeurs en tout genre, de producteurs locaux, mais aussi des acteurs économiques, institutionnels et politiques. Voilà à quoi ressemble la foire de Châlons-en-Champagne qui se tenait du 3 au 13 septembre dans la Marne. 

Et parmi les 750 exposants de cette 75è édition, un établissement du supérieur ! Installé près d’artisans, du journal l’Union et de la Chambre de commerce et d’industrie, l'Université de Reims Champagne-Ardenne présente depuis 2014 ses activités sur un stand où parviennent les effluves des spécialités locales.

La foire, rentrée économique de la région

Une université ancrée dans le paysage local…

« Un passage obligé ». C’est ainsi que Guillaume Gellé, président de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Urca), définit la foire de Châlons-en-Champagne, la deuxième foire agricole et commerciale de France.

« La foire est l’interface entre l’université et la société. À l’heure où l'État lance un grand plan pour renforcer les liens entre la science et la société, il est important que l’Urca participe et montre son ancrage dans le territoire », précise-t-il. 

Présente depuis 2014, l’Urca s’est associée en 2018 avec d’autres institutions du territoire dans le cadre du réseau local de l’enseignement supérieur et la recherche. « L’ensemble de nos établissements associés ont relevé le défi, même le Crous de Reims est présent », salue Guillaume Gellé.

Rendez-vous incontournable, la foire et ses plus de 200 000 visiteurs sonnent la rentrée économique pour les entreprises de la région.

« Nous avons des conventions avec la plupart des entreprises présentes ici. La foire est un lieu de rencontre avec les chefs d’entreprises, les décideurs politiques. Quand il y a un petit verrou à faire sauter, nous discutons lors de l'événement, puis les services se mettent en relation », note le président de l’Urca.

…. et un passage obligé pour les personnalités politiques

La foire marque également la rentrée politique de la région. L’occasion pour l'équipe de gouvernance de l’Urca d'échanger avec les collectivités, les élus locaux et nationaux. À l’approche de la présidentielle 2022, ministres et candidats déclarés ont d’ailleurs défilé à Châlons !

Après Valérie Pécresse le 4 septembre, Xavier Bertrand le 7, Arnaud Montebourg s’est rendu à la foire le 10 septembre. De passage sur le stand de l’Urca, tous en ont profité pour échanger avec le président de l’université Guillaume Gellé.

Montrer que l’université est accessible à tous

Intriguer les visiteurs

Julien présente une maquette lego du circuit des produits biosourcés. - © IC - Campus Matin
Julien présente une maquette lego du circuit des produits biosourcés. - © IC - Campus Matin

Carrefour politique et lieu de réseautage, la foire de Châlons-en-Champagne reste aussi une foire-exposition !

Le 6 septembre, la bioéconomie était ainsi mise à l’honneur sur le stand de l’Urca. Maquette de lego à l’appui, Julien, ingénieur en biotechnologie au Centre européen de biotechnologie et de bioéconomie explique aux badauds le circuit des produits biosourcés, et la place de l’université dans ce schéma.

Escape game, vitrine exposant divers produits biosourcés, tests de connaissances ludiques sur tablettes complètent le tout. Objectif : vulgariser les activités de l’université.

« Sur les salons étudiants, nous avons un public captif. Là, nous devons séduire les visiteurs, les intriguer pour qu’ils viennent sur le stand. Nous souhaitons montrer que l’université est ouverte sur le monde », complète Marie-Odette Victor, directrice de la communication de l’Urca.

La participation à la foire de Châlons permet donc à l’université de toucher un autre public, gagner en visibilité et parfois changer l'image de l'établissement« Quelques visiteurs sont surpris parce qu’ils ne savent pas que les universités font de la recherche », confie-t-elle.

Présenter l’offre de formation

Nadia Nassoh est directrice adjointe de la formation professionnelle et de l’apprentissage à l’URCA. - © IC - Campus Matin
Nadia Nassoh est directrice adjointe de la formation professionnelle et de l’apprentissage à l’URCA. - © IC - Campus Matin

À quelques pas du stand de l’université, à l'étage supérieur, des personnels de l’Urca animent de courtes conférences sur les possibilités ouvertes aux salariés, chômeurs ou personnes en reconversion professionnelle…

« L’université est ouverte aux entreprises et elle vraiment faite pour tout le monde, que ce soit pour valider des acquis, effectuer une alternance ou approfondir des compétences », martèle Nadia Nassoh, directrice adjointe de la formation professionnelle et de l’apprentissage de l’université rémoise.

Avec ses collègues, elle présente également certains dispositifs méconnus comme la validation des acquis personnels et professionnels destinés aux personnes en reprise d'études.

Proposer un service

En plus de présenter les différentes activités de l’université, les représentants de l’Urca répondent également aux multiples questions des visiteurs, quel que soit leur profil.

« Nous renseignons les parents sur les formations possibles dans l'établissement, les débouchés dans certaines filières. Des élèves de seconde, que nous ne voyons pas forcément lors des salons, nous demandent aussi des conseils pour le choix des options », énumère Marie-Odette Victor.

À cela peuvent parfois s’ajouter des requêtes plus pointues d’entreprises sollicitant des chercheurs de l’université sur une problématique ciblée.

Un événement mobilisateur 

« Valoriser toutes les facettes de l’université »

Pour la direction de la communication, la rentrée solennelle de l’Urca et la foire de Châlons-en-Champagne constituent les deux points d’orgue de la reprise de l’activité après la pause estivale. Toutefois, l’organisation de cet événement commence bien en amont, dès le mois d’avril, avec le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt envoyé à toutes les composantes de l’université et aux établissements associés.

À partir des propositions des volontaires, la direction de la communication recense les besoins en matériel et construit un programme découpé en journées thématiques. Vigne et vin, vie étudiante, industrie du futur ou encore sciences sociales et art… Chaque jour, un nouveau thème est mis à l’honneur le stand de l’université. 

« Lors de notre première participation, nous n'étions pas attendus et nous n’avions pas les codes de la foire, reconnait la directrice de la communication de l'Urca. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin de justifier notre action auprès des personnels. Depuis 2017, nous fonctionnons avec des journées thématiques pour valoriser toutes les facettes de l’université et nous renouveler. Certains visiteurs viennent à la foire tous les jours. » 

60 à 80 personnes mobilisées sur la foire

De la direction de la formation professionnelle et de l’apprentissage, en passant par le Crous de Reims ou encore les établissements associés de l’Urca, entre 60 et 80 personnes se mobilisent en discontinu sur les onze jours que dure la foire. Et la direction de la communication se relaie sur l’ensemble de l'événement afin d'épauler les différents animateurs et répondre aux questions des visiteurs.

C’est notre devoir d'être ici !

Quid de l’impact de l'événement pour l’Université de Reims Champagne-Ardenne ? Au-delà de la visibilité auprès des entreprises, des politiques et du grand public, difficile pour l’université de quantifier précisément les retombées qui se font plutôt sentir sur du long terme.

« L’université ne peut pas être absente à la foire, conclut le président de l’Urca, Guillaume Gellé. C’est notre devoir d'être ici ! »

Campus Matin fait sa rentrée à vos côtés !

Cette semaine du 13 septembre 2021, Campus Matin organise à nouveau un tour de plusieurs campus de France pour vivre la rentrée au plus près des établissements. Un rendez-vous annuel, qui a vu le jour à la rentrée 2020 avec des reportages dans quatre villes, de Lille à Grenoble, et que vous pourrez relire en intégralité dans notre newsletter !

Retrouvez nos reportages 2021 :

• lors des semaines d’intégration de deux écoles niçoises ;

• sur le campus connecté de Saint-Raphaël ;

• à la maison de l'étudiant à Nice

Transférer cet article à un(e) ami(e)