Numérique

EdTech Hauts-de-France sonne le rassemblement régional

Par Isabelle Cormaty | le | Edtechs

Après la région Grand Ouest ou la Normandie, les Hauts-de-France ont eux aussi une association régionale regroupant les acteurs de la e-éducation. Le lancement d’EdTech Hauts-de-France s’est déroulé lors d’un webinaire le 5 novembre dernier. 

Campus Matin revient sur les principaux objectifs de l’association et ses projets de développement pour 2021 afin de « construire un territoire apprenant et inclusif ».

Chris Delepierre, cofondateur de Trézorium devient président d’Edtech Hauts-de-France. - © D.R.
Chris Delepierre, cofondateur de Trézorium devient président d’Edtech Hauts-de-France. - © D.R.

Nouvelle née dans le paysage des technologies numériques, l’association EdTech Hauts-de-France, créée en octobre 2020, fédère l’ensemble des acteurs de la région qui conçoivent, développent, commercialisent, prescrivent, expérimentent et utilisent des solutions numériques adaptées à l'éducation et à la formation professionnelle. 

Le lancement officiel de l’association s’est déroulé lors d’un webinaire en ligne le 5 novembre dernier. Plus de 100 personnes ont assisté à l'événement. 

Une association régionale de plus affiliée à EdTech France

L’association EdTech Hauts-de-France vient renforcer le réseau des associations régionales affiliées à EdTech France. Cette dernière, née en 2018 après la publication d’un manifeste signé par 140 entreprises, compte désormais 300 membres dont 45 % situés hors de l'Île-de-France

Cette croissance au niveau national s’est accompagnée au fil des mois de la création de clusters locaux qui, progressivement, se sont structurés en association comme EdTech Grand Ouest, EdTech Normandie, Educ’Azur ou encore EdTech Lyon. Deux nouvelles associations devraient également voir le jour prochainement, en Occitanie et dans les outre-mer. 

Objectif : construire un territoire apprenant et inclusif

« 13 millions de personnes en France éloignées du numérique dont environ deux millions dans les Hauts-de-France, constate Joëlle Cottenye, vice-présidente du conseil départemental du Nord en charge de l'éducation et des collèges. L’association a toute sa place pour répondre ce défi ambitieux. »

Les élus des Hauts-de-France présents au webinaire saluent le lancement de l’association et se sont dits prêts à accompagner le développement des edtechs dans la région. Convaincus que les edtechs sont un des moyens de réduire la fracture numérique, ils espèrent également que la filière sera un levier d’insertion sociale et économique en créant des emplois.

« Les collectivités sont les premières à soutenir ces initiatives », s’est félicité Rémy Challe, le directeur général d’EdTech France, en insistant sur le fait que les politiques locales encouragent davantage le développement des edtechs que le cadre national. 

« Je souhaite que l’association devienne un incubateur » a renchéri Akim Oural, conseiller métropolitain délégué à l’innovation et aux filières numériques de la Métropole européenne de Lille. L’association devrait participer l’an prochain au projet de campus innovation en lien avec l’incubateur de start-up Euratechnologies. Elle compte également sur ses liens avec la Belgique pour se développer. 

Plusieurs pistes de développement esquissées

Les différents intervenants du webinaire ont soulevé trois enjeux majeurs : la vulgarisation de l’activité des edtechs, la participation aux politiques locales (régionales ou départementales) et la collaboration entre toutes les parties prenantes. 

« Il faut connecter les mondes, créer des ponts et mobiliser tous les acteurs, pas seulement les start-up, mais aussi des institutions, des grandes entreprises, des écoles, la recherche », a rappelé Chris Delepierre. 

Lors de son message de clôture du webinaire, le président d’Edtech Hauts-de-France, Chris Delepierre a d’ailleurs proposé plusieurs actions concrètes pour renforcer la visibilité des acteurs du secteur sur le territoire. 

« On voudrait organiser une plateforme de matching entre ceux qui offrent des solutions, ceux qui les achètent, ceux qui les utilisent, mais également une cartographie pour rendre visibles les acteurs en région. Pourquoi pas un annuaire avec un catalogue d’expertise locale ? », suggère Chris Delepierre. 

L’association souhaite aussi organiser des réunions régulières entre ses adhérents et avec les autres associations régionales. Le prochain meetup d’EdTech Hauts-de-France aura lieu le 16 décembre de 12h à 13h15. 

Dans le même temps, EdTech Hauts-de-France a lancé une campagne d’adhésion. Elle espère fédérer une cinquantaine d’acteurs locaux en 2021. Les cotisations récoltées serviront à financer ses divers projets.

La composition du bureau de l’association

Chris Delepierre, une des chevilles ouvrières de l’ancien cluster EdTech Hauts-de-France et cofondateur de Trézorium prend la présidence de l’association régionale. Aude Allard, actuellement chargée de relations emploi, formation, insertion à Euratechnologies devient trésorière et la cofondatrice de Orientoi, Sophie Timmerman, secrétaire. 

L’association EdTech Hauts-de-France se dote également de cinq vice-présidents en charge de différents secteurs :

• Rémy Challe, actuel délégué général Edtech France jusqu'à la fin de l’année est nommé vice-président au national ;

• Ghislain Dominé, consultant formation et conduite du changement chez GoWizYou, occupe la vice-présidence au secteur scolaire ;

• Deborah Potelle, responsable opérationnelle du KCenter à Skema Business School devient vice-présidente au secteur de l’enseignement supérieur ;

• Olivier Lefevre, dirigeant de l’agence dad, se charge de la vice-présidence secteur formation professionnelle ;

• Pascal Chaumette, directeur d’ID6 traite lui des sujets d’inclusion pour Edtech Hauts-de-France. 

Pour suivre l’actualité de l’association : consulter son compte Twitter.

Transférer cet article à un(e) ami(e)