Vie des campus

« Que l’ESR occupe la place qui devrait lui revenir » : le vœu de… Manuel Canévet

Par Marine Dessaux | le | Relations extérieures

Durant tout le mois de janvier, Campus Matin recueille les vœux de personnalités de l’enseignement supérieur pour 2022, une année marquée notamment par l'élection présidentielle. Cette semaine, la parole est à Manuel Canévet, directeur de l’agence de conseil en communication, Canévet et Associés.

« Que l’ESR occupe la place qui devrait lui revenir » : le vœu de… Manuel Canévet
« Que l’ESR occupe la place qui devrait lui revenir » : le vœu de… Manuel Canévet

En ce début d’année 2022, quel vœu formulez-vous pour l’ESR ?

Manuel Canévet : Je souhaite que l’ESR occupe la place qui devrait logiquement lui revenir dans notre pays. Nous sommes une petite nation, nous manquons de ressources naturelles. Notre espoir et le maintien de notre rang dans le monde reposent sur le savoir, sur la formation initiale et continue, sur la recherche.

Etre une société du progrès

Du niveau d’éducation générale de la population aux enjeux des découvertes pour façonner le monde de demain, nous ne pouvons nous passer d’être une société du progrès. Aujourd’hui l’ESR est une variable d’ajustement alors qu’elle devrait être un axe fort de nos débats sociétaux, au même titre que le développement durable, l’immigration ou le chômage. 

Quelles sont vos attentes par rapport à la présidentielle ? 

Aucune. Il reste trop peu de temps avant l’échéance pour que j’ai encore la moindre attente exagérée. Je ne vise que le plus petit dénominateur commun pour une société démocratique : que les acteurs soient dignes, que les citoyens votent… en dépit de l’offre.

Quel est le projet professionnel que vous aimeriez voir aboutir cette année ?  

Canévet et Associés accompagne la stratégie de communication des acteurs de l’ESR. - © Thibault Plaire-Canévet et Associés.
Canévet et Associés accompagne la stratégie de communication des acteurs de l’ESR. - © Thibault Plaire-Canévet et Associés.

Cette dernière année a été difficile sur le plan des ressources humaines mais des consultants expérimentés m’ont rejoint au cours des derniers mois. Ensemble, nous ambitionnons de construire une agence conseil en communication utile au service public.

Un projet personnel que vous aimeriez voir aboutir cette année ?

L’époque nous a redonné le goût des choses simples. J’ai un voyage outre-Atlantique prévu en famille. S’il aboutit malgré les contraintes sanitaires ce sera une réussite.   

Quelle tendance marquera l’année selon vous ?

J’attends avec impatience l’après-covid. À l’instar d’un retour de balancier, je crois que la période qui suivra sera porteuse de nombreux changements. Qu’ils soient positifs ou négatifs, cette période aura un goût de nouvelle ère.   

Avec qui aimeriez-vous créer du lien professionnel cette année ?

Les ressources humaines et le management sont encore insuffisamment considérés

Pour compléter notre portefeuille de compétences et conseiller efficacement nos clients, j’aimerais élargir notre offre avec une expertise RH. Aux côtés de la stratégie et de la communication, les ressources humaines et le management sont encore insuffisamment considérés par les directions générales et les présidences alors qu’elles ont un effet levier considérable.

Le Covid a été révélateur de ce point de vue. Mais c’est encore une vraie faiblesse dans le service public. Si vous êtes une petite société de conseil en RH dans le service public, contactez-moi nous avons des choses à nous dire !   

Quelles sont vos bonnes résolutions professionnelles ? 

Pas de bonnes résolutions, nous sommes déjà dans l’action pour 2022 ! Nous consolidons nos outils internes et nos procédures. Nous sommes en train de mettre en place une série de formations pour nos collaborateurs et collaboratrices. 

Une lecture ou film inspirant à conseiller pour bien commencer l’année ? 

Ni lecture, ni série, ni film, mais de la musique. Dans le tertiaire, nos journées sont déjà saturées de textes, dans la communication, les films et les images sont partout. Je vous conseille l’écoute d’un album complet, sans rien faire d’autre, sauf peut-être déambuler chez vous, regarder par la fenêtre ou feuilleter un album photo. L’album The Messenger d’Hélène Grimaud (2020 | Deutsche Grammophon) se prête très bien à l’exercice mais n’importe quel autre album de votre choix fera l’affaire.

Son parcours en bref

Diplômé d’un master en histoire contemporaine à l'Université de Nantes, Manuel Canévet a été directeur de cabinet du président de ce même établissement, de 2002 à 2007. Il rejoint ensuite l’AEF (Agence Education Formation) au sein de la rédaction enseignement supérieur.

En 2008, il fonde avec Edouard Gassin Campus Communication, une agence dédiée à l’enseignement supérieur. Il la quitte pour créer en 2015 sa propre agence, Canévet et Associés, qui conseille sur les problématiques de stratégie et de communication, principalement dans le champ de l’enseignement supérieur, de la santé, de l’aménagement public.

Transférer cet article à un(e) ami(e)